Skip to content
Go to GoCardless homepage
TarifsDéveloppeurs
ConnexionS'inscrire
Fil d'ArianeRessourcesGuide Cash Flow Academy

Optimisation de trésorerie : Les leviers

L’un des principaux leviers d’optimisation de la trésorerie repose sur la gestion du poste client et en particulier la maitrise du risque client et des délais de paiement. A cet effet, l’entreprise peut activer différents processus pour renforcer la maitrise de ses risques clients, améliorer le recouvrement de ses créances commerciales et, si nécessaire en assurer le financement.

Maitriser le risque en amont

Aucune entreprise n’est à l’abri d’un retard ou d’un défaut de paiement de la part ses clients. Ce risque peut néanmoins être évalué et maîtrisé par la mise en place de différents processus et outils.

Evaluer le risque client

Il est indispensable, avant toute signature d’un accord commercial avec un prospect ou un client, d’en vérifier au préalable les pratiques commerciales et la solvabilité. « L’entreprise peut à cet effet commencer par consulter le site de la DGCCRF qui diffuse notamment le nom des sociétés qui ne respectent pas les délais de paiement, explique Jérôme Mandrillon,

Président d’honneur de l’AFDCC et Délégué Général des Assises des Délais des Paiements. Elle peut également utiliser des outils proposés par le Médiateur des entreprises sur son site, comme la Charte Relations Fournisseurs Responsables qui référence les entreprises adoptant des pratiques responsables vis-à-vis de leurs fournisseurs ».

Afin de vérifier la santé financière et évaluer le risque d’un prospect ou client, il convient ensuite à minima de croiser les informations qu’il fournit (identité, actionnariat, bilans…) avec celles trouvées sur Internet, notamment sur le site de l’AFDCC ou de datainfogreffe. « Pour aller plus loin dans cette démarche, l’entreprise peut également se tourner vers une société d’informations d’entreprise ou un assureur crédit qui consolidera alors pour elle un certain nombre de données financières et de risques sur ses prospects et clients, et lui fournira un score de solvabilité pour chacun d’entre eux », explique Thierry Million, directeur des études chez Altares. Ces scores prennent ainsi en compte des données sur, par exemple, les comportements de paiement de l’entreprise, ses éventuelles dettes fiscales et sociales, les résultats des autres filiales de l’entreprise.

Maîtriser le risque client

Pour renforcer la maîtrise du risque client, le recours à un assureur crédit peut s’avérer précieux. L’assurance crédit protège les entreprises contre le risque d'impayés en leur permettant d’être couvertes et indemnisées en cas de non-paiement de leurs créances commerciales, sur leur marché domestique comme à l'export. Généralement, les contrats d’assurance crédit s’articulent autour de trois prestations : la prévention du risque, le recouvrement des impayés et l’indemnisation des créances non recouvrées. Pour être efficace, le recours à l’assurance crédit doit être accompagné d’un suivi du poste client rigoureux. En effet, en cas de défaillance client, le versement d’une indemnité est conditionné à la déclaration de cet impayé dans une période imposée par le contrat d’assurance (en général trois mois après échéance de la facture).

Cash Flow Academy

Optimiser la trésorerie d'entreprise en 9 semaines (cours en ligne gratuit)

S'inscrire

PrécédentFormation et logiciel de trésorerie

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus