Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Les moyens de paiement les plus rapides

Dernière modificationfévr. 20223 min lues

Lorsque l’on se demande quels sont les moyens de paiement les plus rapides, on pense souvent aux paiements en ligne, aux portefeuilles électroniques, etc.  Sans aller jusqu’à mentionner le troc, il faut toutefois rappeler que le paiement en espèces existe encore aujourd’hui et qu’il est même beaucoup utilisé en France. Voici une liste des moyens de paiements les plus rapides actuellement.

Le paiement en espèces

C’est le deuxième moyen de paiement utilisé en France pour les achats en magasins. Les espèces présentent des avantages réels : la rapidité et simplicité, bien sûr, et également l’absence de frais de transaction, qui explique pourquoi des certains commerçants refusent le paiement par carte bancaire en-dessous d’un certain montant.

Pour ce qui est des inconvénients, citons le fait que les dépenses sont plafonnées, car le paiement en liquide, dans un commerce, n'est pas autorisé au-delà de mille euros ; le risque de fraude est également important : par exemple, en 2019, la Banque Centrale Européennes a retiré de la circulation 559 000 faux billets.

Le paiement par carte bancaire

C’est le moyen de paiement préféré des Français. En effet, 71 % d’entre eux règlent leurs achats de cette manière, que ce soit en ligne ou en magasin. Dans tous les domaines d'activité, il est fortement conseillé aux entreprises d’accepter ce mode de paiement. En France, les trois principaux prestataires et éditeurs de cartes sont les suivants : Visa, qui détient selon Reuters environ 60 % des parts de marché, Mastercard, second distributeur de cartes bancaires (30 % des parts de marché), et American Express, qui s’adresse à une clientèle souvent plus aisée, et prélève des frais relativement importants sur les transactions.

La carte bancaire virtuelle

Également appelée « Paiement Sécurisé Internet », la carte bancaire virtuelle permet de régler ses achats en ligne sur Internet. Au départ, ce dispositif nécessitait l’utilisation d’un ordinateur, mais son usage a depuis été étendu aux smartphones, avec une interface spécifique.

La carte bancaire virtuelle est fort proche de la carte bancaire classique, avec un numéro, une date de validité et un code de vérification, mais en revanche, sa durée de vie est beaucoup plus limitée : son détenteur doit définir son montant utilisable et sa durée de validité. Au moment de régler son achat, le client devra générer, en temps réel, un « e-numéro » de carte temporaire, dont il se servira pour conclure la transaction. Cela permet d’éviter que le numéro de sa « véritable » de carte bancaire n’apparaisse et ne circule sur Internet.

Le paiement sans contact

Ce moyen de paiement se développe rapidement, cette évolution étant favorisée par la pandémie actuelle. Pour les cartes bancaires, le plafond de paiement est d’ailleurs récemment passé de 30 à 50 euros.

Sur le plan technologique, le paiement sans contact utilise des ondes radio à courte distance entre un capteur et un récepteur, sur la base d’une technologie « NFC » (Near Field Communication). Le capteur et le récepteur échangent des données par rapprochement – sans contact physique – d’une carte ou d’un téléphone et de la borne d’un terminal de paiement.

Le virement instantané

C’est un dispositif pratique et performant, que des banques de plus en plus nombreuses proposent à leur clientèle. Avec le virement instantané, l’argent est transféré sur le compte du bénéficiaire en moins de trente secondes, quels que soient l’heure et le jour, contrairement au virement « classique », avec son délai d’un jour ouvrable.

Si beaucoup de banques proposent aujourd’hui le virement instantané sur leur site ou leur application, le montant est limité à 15 000 euros et le transfert doit se faire en France ou vers une banque européenne de la zone Sepa. Le virement instantané est en revanche facturé, avec un prix moyen de 0,76 euro en 2021. Le grand avantage pour le bénéficiaire d’un virement instantané, c’est qu’il peut voir immédiatement si l’argent a bien été crédité sur son compte.

Les portefeuilles électroniques et applications de paiement mobile

Le portefeuille électronique, c’est le plus souvent une application qui permet de regrouper des données personnelles (les coordonnées du détenteur) et des données bancaires (cartes bancaires ou IBAN d’un compte bancaire).

Il faut d’abord créer un compte auprès du gestionnaire du portefeuille électronique, qu’il s’agisse d’une banque, d’un prestataire de service de paiement ou d’un opérateur de téléphonie… Le détenteur du portefeuille va alors enregistrer un ou plusieurs instruments de paiements dans l’application pour pouvoir régler ses achats – comme par exemple le numéro, la date de validité et le cryptogramme de sécurité de sa carte bancaire.

Lors du paiement en ligne, il devra saisir identifiant et mot de passe, le processus étant souvent complété par un dispositif d’authentification forte. En magasin, le paiement s’effectuera en général sans contact, avec le protocole NFC – « Near Field Communication ».

Cette solution rapide présente l’avantage de ne pas saisir ses coordonnées complètes à chaque transaction, et de ne pas communiquer son numéro de carte bancaire. Ces transactions sont généralement gratuites pour les particuliers.

Parmi les prestataires les plus importants, on peut citer Apple Pay, Google Pay ou Lydia, qui ne traitait au départ que les virements entre particuliers, mais qui a élargi son offre, et peut même s’intégrer à d’autres portefeuilles électroniques. Et parmi les applications, on peut aussi mentionner PayPal, bien entendu, et Samsung Pay, Amazon Cash, Orange Cash ou Lyf Pay. Et il existe aussi des plateformes de paiement comme Stripe, SlimPay, PayPlug et d’autres encore…

Les prélèvements bancaires [SEPA en Europe]

Le prélèvement est un bon choix, en particulier pour des paiements récurrents, car c'est un dispositif fiable et bien sécurisé, très fréquemment utilisé en Europe. En général, il faut d’abord passer par sa banque pour obtenir son Identifiant Créancier SEPA et pouvoir prélever des paiements, mais on peut aussi accélérer et optimiser le processus en passant par un prestataire comme GoCardless, qui fournira un Identifiant Créancier et proposera une solution entièrement automatisée en marque blanche par API.

Découvrez comment GoCardless peut vous aider avec vos paiements ad hoc ou vos paiements récurrents

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus