en Business

Blockchain : outre les devises, un potentiel inexploité pour l’entreprise

Elles sont lourdes, les explications qui cherchent à démontrer ce qu’est et n’est pas la blockchain. Si lourdes, que l’on a certainement passé trop de temps à expliquer que le Bitcoin n’est pas la Blockchain et pas assez à comprendre le potentiel de cette technologie. En bref, la blockchain une technologie de stockage et de transmission de l’information qui permet de vérifier et suivre les données sur un réseau décentralisé et transparent et donc en somme sur lequel personne ne peut tricher. C’est donc un grand livre consultable par tout le monde et sur lequel tout le monde peut écrire. Cependant personne ne peut le détruire ou effacer ce qui a été écrit. Une fois les monnaies décentralisées écartées, la blockchain a encore de nombreux potentiels à dévoiler dans le monde de l’entreprise :

Contrats intelligents

Comment s'assurer que les termes d’un contrat ne sont pas modifiés alors que ce dernier est en cours d’exécution ? Si en principe tout se passe bien, la pratique est toujours loin de la théorie. La blockchain incarne une réponse à cette problématique puisque si un contrat est signé dans le cadre d’une infrastructure informatique blockchain, il promet d'automatiser certaines instructions : si le client doit fournir une indemnité en cas de retard de paiement, il ne peut s’en défaire car celle-ci peut ainsi automatiquement s’exécuter. Le contrat devient ainsi une sorte de programme qui répond à des fonctions logiques en fonction de certaines conditions.

Vote électronique

Le vote électronique semble aujourd’hui chose impossible : le risque de fraude pèse trop sur la volonté d’instaurer un système remplaçant la main levée ou la traditionnelle urne. Qu’il s’agisse du vote d’un conseil d’administration ou d’un référendum politique, la blockchain peut s’avérer une solution viable si les participants disposent d’une carte de vote électronique unique. Le fait que toutes les “transactions”, ici des votes, soient publiquement consultables et peuvent rester anonymes permet de garantir la possibilité qu’une personne vote à deux reprises grâce une transparence inédite. Appliqué à l’entreprise et si cette dernière décide de développer une blockchain privée, ce système ouvre la possibilité à des nouveaux modes de prise de décision démocratiques et sécurisés.

Blockchain privée

Une entreprise peut décider de développer sa propre blockchain, c’est-à-dire que le système de fonctionnement est le même mais que le propriétaire dispose des droits sur l’infrastructure décentralisée. En somme, ce système permet de créer des infrastructures décentralisée et sécurisée disponibles pour des besoins privés comme des institutions financières désireuses de développer leur propre système de messagerie. On comprend ainsi que ces blockchains privées peuvent également être couplées avec d’autres publiques dans l’idée de créer des systèmes hybrides dont une partie serait accessible par des agents internes à l’entreprise, et l’autre à ses clients, les deux interagissant entre elles.

Gestion logistique

Pour les entreprises, la gestion logistique est l’un des plus gros casse-tête : perte de produits, problème de traçabilité ou de certification… Qu’il s’agisse d’oeuvre d’arts, de denrées alimentaires, de produits de luxe ou de médicaments, de nombreux produits sensibles ont besoin de systèmes fiables pour garantir leur intégrité. La Blockchain, par sa transparence, semble une opportunité en or pour moderniser la “supply chain” et c’est du moins ce qu’en pense la start-up britannique Provenance qui propose un système décentralisé de gestion logistique en marque blanche.

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus