Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Comment gérer la trésorerie d'une entreprise saisonnière ?

Les propriétaires d’entreprises saisonnières le savent : ce type d’activité peut être complexe à gérer, autant au niveau de la gestion pratique que de la trésorerie. Soumises à tout un tas de facteurs aléatoires (météo par exemple, mais aussi géopolitique, comme en ce moment avec l’épidémie qui sévit mondialement et qui a forcé la fermeture de certaines frontières), les entreprises saisonnières fonctionnent sur un modèle forcément différent des autres entreprises. Il peut sembler parfois impossible de rentabiliser pareille activité et pourtant, nombreuses sont celles à avoir du succès. Après avoir défini ensemble la notion d’entreprise saisonnière, nous tenterons de vous donner quelques conseils pour mieux gérer la vôtre, d’un point de vue organisationnel mais aussi au niveau de la trésorerie, et ainsi éviter, comme beaucoup chaque année, de mettre la clé sous la porte après la haute saison. 

Entreprise saisonnière : qu’est-ce que c’est ?

Le site du ministère de l’Économie et des Finances définie l’activité saisonnière comme suit :

 Le travail saisonnier se caractérise par l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons (récolte, cueillette…) ou des modes de vie collectifs (tourisme…). Cette variation d’activité doit être indépendante de la volonté de l’employeur.

Il est important de noter que la saisonnalité est bien définie par des critères temporels et non par l’employeur pour adapter son activité en fonction de ses besoins ou de ses envies.

Ainsi, on peut citer quelques exemples d’entreprises saisonnières, sans être exhaustif :

  • les stations de sports d’hiver et toutes les activités qui y sont rattachées (location de matériel, hôtellerie, restauration)

  • les stations balnéaires et les villages littoraux (et également les activités qui y sont liées)

  • la production de certains produits (truffe, huître…)

  • la récolte de fruits

Toutes ces entreprises ont en commun d’avoir une saison haute, ou période pleine, et une saison basse ou période creuse. La majorité des recettes se fait pendant la période pleine. Comment donc utiliser la période creuse au mieux et surtout comment gérer une trésorerie qui, par nature, est déjà fortement déstabilisée ?

Utiliser la saison creuse au mieux et gérer la trésorerie d’une entreprise saisonnière

 La saisonnalité de votre entreprise va créer une disparité forte dans les rentrées d’argent et par conséquent dans le montant de vos charges, qui sont indexées en conséquence. Il est donc très important que vous puissiez définir vous-même la saison haute et la période plus creuse de votre activité. Cela vous permettra de gérer vos stocks au mieux pour éviter les pénuries, mais aussi d’avoir vos équipes au complet lorsque c’est nécessaire puisque l’essence même d’une entreprise saisonnière est de faire revenir ses clients l’année suivante. La marge d’erreur est donc fine et il est important que vous soyez le mieux préparé possible.

Toute l’idée est donc de pouvoir profiter au maximum de la saison pleine pour pouvoir ensuite tenir le reste de l’année. Pour cela, il est important de bien connaître les besoins de votre clientèle pour la fidéliser mais aussi la pousser à consommer pendant le laps de temps qui lui est imparti, c’est-à-dire pendant la pleine saison. Plus vos clients sont satisfaits, meilleure sera votre situation.

Il est également important que vous suiviez votre trésorerie au plus près. Cela signifie avoir une vision précise de vos besoins mais aussi de vos rentrées d’argent, qui doivent se faire le plus rapidement possible pour pouvoir étaler le paiement des taxes. N’attendez pas la fin de saison pour tout encaisser !

Il peut être intéressant de gérer les paiements à vos fournisseurs en essayant de les étaler sur toute l’année plutôt que de devoir tout payer sur la saison haute uniquement. Ainsi, vous diminuez la pression sur votre trésorerie. Cela peut aussi prendre en compte le paiement des loyers. Si votre propriétaire est d’accord, proposez-lui de payer des loyers plus importants durant la période pleine pour réduire les frais une fois l’activité plus calme.

La saison haute passée, le travail n’est pas fini, au contraire. Profitez un maximum de la période basse pour préparer l’année suivante. Faites les comptes de la saison passée : quels ont été les points positifs et les négatifs ? Comment ne pas répéter les mêmes erreurs mais aussi garder ce qui a été bien fait ? Préparez les stratégies pour l’année suivant au plus tôt. Vous ne serez jamais trop préparés.

Profitez aussi de ce temps de pause pour vérifier vos stocks. Par exemple, pouvez-vous améliorer vos commandes ou votre gestion du gaspillage ?

Au niveau de la trésorerie, il est important que vous soyez le plus précis possible. Comment ont été étalées les entrées et les sorties d’argent ? Veillez à réduire les dépenses inutiles (comme la multiplication des commandes) et à planifier vos finances pour l’année suivante, en vous appuyant sur les expériences passées. Vous pouvez également utiliser un logiciel qui vous permettra de mettre en avant les points forts et les points faibles de votre entreprise saisonnière, et ainsi vous permettre de vous préparer au mieux pour la saison suivante.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).