Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire
Fil d'ArianeRessourcesRegulation

Cybersécurité : comment se protéger

Qu’est-ce que la cybersécurité ?

Comme l’étymologie de son nom l’indique, la cybersécurité désigne la protection des données et des ressources informatiques (en ligne ou sur un réseau local) face aux attaques des pirates et autres hackers.

Le terme de cybercriminalité englobe toutes ses attaques, de plus en plus nombreuses et de plus en plus variées : malveillance, fraude, vol de données sensibles, espionnage, piratage, etc. En réponse, les dépenses en matière de cybersécurité ne cessent d’augmenter : elles sont aujourd’hui de plus de 100 milliards par an.

Pourquoi choisir la cybersécurité ?

Les outils informatiques étant aujourd’hui incontournables, la cybersécurité l’est tout autant, et ce quelle que soit la taille de votre entreprise. Les statistiques montrent d’ailleurs que les TPE et les PME sont de plus en plus touchées car peu préparées. Comme tout utilisateur lambda d’appareil informatique, les entreprises doivent commencer par se doter d’un pare-feu et d’un anti-virus.

Souvent confondus, ces deux outils qui protègent le système informatique sont pourtant différents. Le pare-feu vous protège des menaces externes, un peu à la manière d’un filtre, tandis que l’anti-virus détecte, identifie et supprime les menaces des logiciels malveillants (les tristement célèbres « malwares », pour « malicious software »), originaires d’internet. Si tous les systèmes d’exploitation intègrent des pare-feux, ce n’est pas le cas des programmes anti-virus que vous devrez télécharger, installer et mettre à jour.

En effet, pour les professionnels comme les particuliers, les virus et les malwares sont la première menace, d’autant plus qu’ils peuvent prendre de nombreuses formes : cheval de Troie, logiciel espion, hameçonnage (ou « phishing ») ou encore « ransomware ». Ces deux derniers sont sans doute ceux qui ont fait le plus parler d’eux ces derniers temps. Pour faire bref, l’hameçonnage consiste à voler des données personnelles et/ou confidentielles (comme les informations bancaires) pour les utiliser, alors que le ransomware prend en otage ces données, ou bloque le matériel informatique, en attendant le versement d’une rançon. 

Comment utiliser la cybersécurité et comment se protéger de la cybercriminalité ?

Toute entreprise ayant recours à des outils informatiques doit penser à la sécurité de ces outils et des données qu’ils contiennent. Il est donc essentiel d’établir une stratégie et de mettre en place des pratiques adaptées en sensibilisant les collaborateurs.

En effet, des gestes simples peuvent déjà constituer une première protection contre la cybercriminalité. Il est ainsi important de bien gérer ses mots de passe, de différencier les utilisations personnelles et professionnelles, de ne pas envoyer de données « sensibles » par e-mail, de ne pas consulter de sites « sensibles », de vérifier les expéditeurs des e-mails reçus et de ne pas ouvrir les pièces jointes qui pourraient s’y trouver… Si vous ne disposez pas d’un technicien informatique en interne, vous trouverez de nombreux guides en ligne pour vous expliquer en détail ces « barrières ».

En ce qui concerne les outils, il est essentiel de vous assurer que vos systèmes informatiques sont bien à jour, équipés d’un pare-feu et d’un anti-virus, comme nous le disions en introduction. Mais il est inutile d’exagérer et d’en installer plusieurs car cela pourrait nuire à leur efficacité. Demandez conseils à des experts pour faire les bons choix.

De même, vous devez penser à la sauvegarde de vos données sensibles. Outre les logiciels de back-up et les sauvegardes sur des disques durs externes, il peut être intéressant de penser à une sauvegarde externalisée, une solution évidemment plus coûteuse mais bien plus efficace.

À propos de stratégie en matière de cybersécurité, les PME dans lesquelles l’outil informatique est crucial devraient aller plus avant en mettant en place de véritables procédures en cas d’attaque, ou même de panne. Celles-ci, habituellement désignées sous les noms de PRA (Plan de Reprise de l’Activité informatique) et PCA (Plan de Continuité de l’Activité informatique), doivent prendre en compte tous les paramètres humains et matériels qui entrent en jeu afin de proposer des solutions adaptées. Si vous ne vous sentez pas à la hauteur de les élaborer vous-même, vous pouvez contacter des sociétés informatiques spécialisées dans ce domaine.

En conclusion, sachez qu’il important de ne pas prendre les risques informatiques à la légère mais aussi, et surtout, de savoir que des solutions existent. En vous intéressant à la cybersécurité, vous prendrez les mesures nécessaires pour les mettre en place et protéger vos données comme votre matériel.

 

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).