Paiement en ligne: les 5 prochains basculements pour votre entreprise

Vous pensiez que l’innovation dans le paiement en ligne s’arrête à votre empreinte digitale? Vous êtes loin du compte: 2017 promet de nombreuses surprises dans le secteur, dont les prévisions de croissance n’ont jamais été aussi belles: d’ici à 2020, ses revenus devraient doubler pour atteindre 4000milliards de dollars par an selon eMarketer. Ce sans compter la vente de voyage et de billetterie. Vente de services ou produits, toutes les entreprises sont concernées : les consommateurs ont déjà pris le virage du future du paiement. Ne pas s’adapter reviendrait à se tirer une balle dans le pied.

1/ Facebook, Google… le réveil des géants

En retard en matière de paiement en ligne Google, Apple, Facebook et Microsoft vont poursuivre leur offensive. Si le mobile est déjà leur fer de lance, les navigateurs Internet pourraient très prochainement intégrer leurs propres systèmes de paiement. Du côté des réseaux sociaux, Facebook Messenger risque de passer la seconde: outre le transfert d’argent, Messenger laisse les “chatbots”, ou robots conversationnels, prendre de plus en plus de place. Il sera donc très vite possible de commander et payer son repas à Deliveroo directement sur l’application.

2/ Une croissance sans précédent pour les solutions digitales de paiement

Les sociétés comme GoCardless, dont la technologie pionnière accompagne la folle croissance de l’économie par abonnement, permet aux entreprises quelques soient leurs tailles d’alléger les processus de paiement. Une innovation incontournable dans différents secteurs comme les places de marché, les réseaux publicitaires ou encore les médias. L’idée: automatiser les paiements récurrents pour n’en faire qu’une formalité, notamment pour offrir des outils plus adaptés à l’économie pour abonnement. Une facilité désormais possible grâce aux cloud et ses interfaces de programmation (ou API) connectant différents acteurs entre eux, quels que soient leurs besoins.

3/ Des acteurs bancaires se différenciant

Sur le papier, tout le monde s’accorde à dire que les acteurs bancaires sont à la veille d’une révolution. C’est cependant de nouveaux acteurs qui pourront véritablement opérer un changement de paradigme comme l’illustre MyBank, une solution paneuropéenne d’autorisation de paiement qui permet à ses utilisateurs des paiements numériques sécurisés et authentifié via le portail bancaire en ligne ou l’application mobile d’un consommateur. D’autres acteurs compte ainsi faciliter l’essor des services de commerce électronique en temps réel entre les acheteurs et vendeurs à travers l’Europe. En France, le succès du compte Nickel a déjà ouvert le bal. Ce n’est qu’un début : la Directive révisée concernant les services de paiement (DSP2) va créer une rupture sans précédent dans le secteur puisqu’elle contraindra les banques à ouvrir l’accès aux données de leurs comptes clients via des interfaces de programmation applicative (API).

4/ Les porte-monnaie virtuels enfin démocratisés

Qu’il s’agisse d’Apple ou Samsung Pay, 2017 sera l’année de leur démocratisation en Europe. Même Visa innove avec le lancement de mVisa dans de nouveaux pays, un système de paiement mobile en point de vente pour les pays émergents basés sur les QR codes. Peu répandus en Europe, les porte-monnaie électroniques vont connaître une croissance fulgurante: les entreprises de toute taille ont bien compris l’apport des données de transaction pour leur stratégie de commercialisation et la maturité des services dits en SaaS permettant de les analyser est désormais au rendez-vous. Selon Business Intelligence de Business Insider les paiements mobiles en magasin devraient croître de 75 milliards de dollars dans le monde en 2015 à 503milliards de dollars en 2020.

5/ Le paiement entre particulier simple comme un SMS

Le paiement entre particulier à le vent en poupe. La preuve: Tilt s’est fait croquer par Airbnb pour son application qui permet aux particuliers de se rembourser de l’argent. Outre Paypal, l’Espagnol Verse et le Français Pumpkin séduisent également les plus jeunes. Des marchés plus matures, comme celui des expatriés ou des migrants, sont également en attente d’innovation en matière de transfert d’argent. Des acteurs plus confidentiels comme Wirecard ont développé des services de transferts transfrontaliers pour des personnes ne disposant pas de compte en banque.

Envie de savoir comment GoCardless peut aider votre société?
En savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus