Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

5 points à retenir du rapport sur les préférences de paiement des consommateurs en 2021

Par Sam Riggmai 20214 min lues

GoCardless a récemment fait équipe avec YouGov pour interroger plus de 15 000 consommateurs aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Australie afin de comprendre les préférences des consommateurs en matière de paiement. Nous avons demandé aux consommateurs quel moyen de paiement ils préfèrent utiliser dans quatre cas d’utilisation différents. L’étude en ligne a été effectuée entre le 14 décembre 2020 et le 22 janvier 2021.

Préférences de paiement des consommateurs en 2021

Lisez le rapport pour obtenir des informations détaillées sur les préférences des consommateurs en matière de paiement des factures ménagères, abonnements traditionnels, abonnements numériques et mensualités. Pour découvrir les principaux éléments à retenir et en savoir plus sur le contexte du secteur, continuez votre lecture.

Cinq points à retenir :

  • Le moyen de paiement préféré pour les paiements récurrents est le prélèvement bancaire

  • Les cartes de crédit sont clivantes dans le paysage des paiements

  • Les espèces ne font plus la loi

  • L’intérêt pour PayPal faiblit

  • Il n’y a pas de solution universelle unique

1. Le moyen de paiement préféré pour les paiements récurrents est le prélèvement bancaire

D’après l’étude de YouGov, le prélèvement bancaire (Direct Debit au Royaume-Uni, prélèvement SEPA dans le reste de l’Europe) arrive largement en tête dans la plupart des cas d’utilisation au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande et en Australie. En dehors de ces marchés, il se classe généralement en deuxième position, même en Amérique du Nord, une région où la carte bancaire est reine. Là-bas, il est appelé prélèvement ACH.

Le prélèvement bancaire se classe toujours dans le trio de tête des moyens de paiement de prédilection dans tous les cas d’utilisation et pour tous les pays. 

  • 27 % de consommateurs en plus ont accès aux cartes de débit ou aux comptes bancaires (pour les paiements de banque à banque) par rapport à PayPal.

  • Plus de 2x plus de consommateurs ont accès aux cartes de débit ou aux comptes bancaires (pour les paiements de banque à banque) par rapport aux chèques.

Pourquoi les consommateurs apprécient-ils le prélèvement bancaire comme moyen de paiement pour les paiements récurrents partout dans le monde ? 

L’étude de YouGov a identifié les trois raisons principales qui expliquent la préférence des consommateurs pour le prélèvement automatique :

  • L’automatisation – Savoir que les paiements seront effectués automatiquement apporte de la tranquillité aux consommateurs.

  • La facilité d’utilisation – Payer par prélèvement bancaire est simple et prend moins de temps, car le processus comporte moins d’étapes.

  • Une acceptation large – Le prélèvement bancaire est accepté par la plupart des entreprises, voire toutes, auprès desquelles le client fait ses achats.

En définitive, les gens recherchent des expériences de paiement simples, rapides et faciles d’utilisation. Cela vaut surtout pour les moyens de paiement les plus acceptés par les entreprises, auxquels les consommateurs ont déjà accès et qui sont fiables.

2. Les cartes de crédit sont clivantes dans le paysage des paiements

La préférence pour les cartes de crédit varie selon les pays. On prévoit une augmentation des dépenses par cartes de crédit pour tous les types de paiement (y compris les paiements ponctuels et récurrents) en 2021, mais cette augmentation devrait être inférieure à l’inflation

On note aussi un décalage entre les générations. Les membres de la génération Y (âgés de 25 à 40 ans) et de la génération Z (âgés de 18 à 24 ans) ont tendance à préférer le débit, tandis que les générations plus anciennes préfèrent le crédit. En moyenne, les consommateurs issus des générations Y et Z ont 14 % de cartes de crédit de moins que les adultes de plus de 35 ans. Les générations Y et Z sont connues pour être nées avec le numérique et être à l’aise avec les technologies. Au global, elles préfèrent les options de paiement mobiles et dématérialisées, comme les wallets mobiles et les cartes sans contact. 

Comme les générations suivantes, les membres des générations Y et Z gagnent généralement moins que leurs aînés. Ils sont plus susceptibles d’être réfractaires à l’endettement et de faire attention à leur budget, privilégiant les moyens de paiement basés sur le débit.

Conséquence de la pandémie, il est devenu encore plus difficile pour les jeunes consommateurs d’obtenir des cartes de crédit. Les nouveaux comptes de cartes de crédit se sont effondrés de 65 % pendant la pandémie. En raison de l’imprévisibilité de la pandémie, l’émission de cartes de crédit est devenue plus risquée pour les émetteurs de cartes ; aussi ont-ils durci les critères d’éligibilité. Les émetteurs de cartes de crédit ont émis moins de cartes de crédit, refusant de nombreuses demandes de consommateurs. 

À la lumière de ces imprévus survenus dans le paysage des paiements, l’utilisation des cartes de crédit pour les paiements récurrents divise aussi l’opinion. Il s’avère que les cartes de crédit, même si elles sont populaires partout, ont tendance à arriver au deuxième rang sur les marchés où le prélèvement bancaire est en tête. Les pertes, vols et expirations constituent un désavantage frustrant pour les cartes, aussi bien pour les consommateurs que pour les vendeurs qui les utilisent.

3. Les espèces ne font plus la loi

Comme régler un paiement récurrent en espèces n’est pas pratique du tout, les espèces et les chèques arrivent souvent en dernière position des moyens de paiement préférés pour les cas d’utilisation et les pays étudiés.

Avec les nouveaux moyens de paiement et des technologies plus sécurisées, nous avons progressivement constaté un déclin des espèces pour tous les paiements (ponctuels et récurrents). En prenant en compte la pandémie de covid, à l’origine de la distanciation sociale et de la réduction du contact physique, le recul de l’argent liquide s’est accéléré, de manière peut-être permanente.

Parmi les pays étudiés par YouGov, la plupart ne souhaitent pas le retour à une utilisation des espèces similaire aux niveaux d’avant le covid. Seules exceptions : les États-Unis, où les habitudes d’utilisation de l’argent liquide sont restées identiques pendant la pandémie, et l’Allemagne, pays avec le plus de consommateurs (23 %) affichant un désir de revenir à une utilisation des espèces similaire à ce qui se faisait avant le covid.

4. L’intérêt pour PayPal faiblit 

Le nombre de comptes PayPal a augmenté de manière stable au cours des 10 dernières années. Bien que similaire aux porte-monnaie électroniques, PayPal ne remporte qu’un faible suffrage parmi les pays de notre étude pour ce qui est des paiements récurrents. Souvent, moins de 10 % des consommateurs citent PayPal comme leur moyen de paiement préféré pour les paiements récurrents, l’Allemagne faisant exception.

5. Il n’y a pas de solution universelle unique

On peut affirmer sans se tromper que proposer le bon mix de paiements est crucial pour gagner et fidéliser les clients. Ce mix inclura probablement aussi bien le prélèvement bancaire que les cartes de crédit, car aucun moyen de paiement n’est universellement apprécié. En répondant à la demande des consommateurs en matière de moyens de paiement, vous leur offrez une meilleure expérience client et leur évitez de se tourner vers un concurrent qui leur offrirait le moyen de paiement qu’ils recherchent.

Préférences de paiement des consommateurs en 2021

Préférences de paiement des consommateurs en 2021

Les préférences de vos clients en matière de paiement ont un impact sur leurs décisions d’achat. Découvrez comment vous pouvez exploiter les préférences de paiement des consommateurs à l’avantage de votre entreprise.

Téléchargez le rapport

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus