Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Fonctionnement du RTP, ou requête de paiement

Dernière modificationmai 20223 min lues

De nos jours, l’écosystème des paiements est un monde en pleine évolution. Entre technologies numériques, ouverture des marchés et nouvelles attentes économiques des utilisateurs et consommateurs, on s’avance de plus en plus vers des notions d’instantanéité, voire d’invisibilité !

Cette progression a suscité l’apparition de certaines solutions qui bouleversent profondément nos habitudes. Le succès en France de l’Instant Payment en constitue un exemple parfait : cette solution de paiement électronique permettant un virement en moins de 10 secondes existe aujourd’hui dans toute l’Europe. L’Instant Payment pourrait éventuellement, selon la Banque centrale européenne, représenter jusqu’à 23 % des paiements en Europe d’ici l’année 2023.

Si nous mentionnons l’Instant Payment, c’est qu’il se voit d’ores et déjà complété par un service lui aussi novateur, destiné à simplifier encore plus le règlement de factures entre personnes, organisations et entreprises : le Request To Pay.

Précisons tout d’abord de le Request To Pay, entré en vigueur le 15 juin 2021, ne constitue en aucun cas un nouveau moyen de paiement ; il s’agit plutôt d’une nouvelle façon de demander une initiation de paiement, d’une méthode veillant à optimiser les relations de confiance et de sécurité pour les opérations entre le payeur et le payé.

L’expression Request To Pay (RTP) peut se traduire par « requête de paiement ». En pratique, il s’agit d’une fonctionnalité de messagerie dont le but est de venir compléter l’Instant Payment. Si ce n’est pas un moyen de paiement, c’est bel et bien un nouveau service conçu et contrôlé par le Conseil européen des paiements. C’est donc, répétons-le, un moyen de demander une initiation de paiement, avec la prise en charge du processus de bout en bout.

Comment le RTP fonctionne-t-il ?

À l’intérieur de la zone SEPA, un créancier ou un commerçant – donc le bénéficiaire – peut grâce au RTP envoyer directement des demandes de paiement à ses clients par le biais d’un canal numérique sécurisé, que ces demandes passent par un email, un smartphone ou tout autre moyen. Ces demandes d’initiation de paiement peuvent proposer aux payeurs plusieurs choix, déterminés par le bénéficiaire. Enfin, la demande d’initiation de paiement pourra être acceptée ou rejetée par le client, qu’il s’agisse d’un paiement immédiat Pay Now ou d’un paiement Pay Later programmé à une date ultérieure.

Sur le plan de la sécurité, la transaction doit être validée dans l’environnement bancaire du payeur. Ensuite, ce payeur recevra, de même que le bénéficiaire, une « confirmation de l’exécution du paiement ». Ce dispositif fonctionnera aussi bien avec des virements SEPA classiques (SCT), des virements SEPA Instantanés (SCT Inst), des High Value Payments, ainsi qu’avec tout l’éventail des virements locaux valides dans l’ensemble des pays de la zone SEPA.

L’avantage premier de ce système, c’est qu’il offre aux bénéficiaires des paiements un contrôle optimisé de leurs encaissements et facilite également le rapprochement comptable. Les demandes d’initiation de paiement pourront en effet être liées à une facture par l’intégration d' une référence spécifique. Grâce à ce service, les bénéficiaires pourront accélérer leurs encaissements et améliorer ainsi la gestion de leur trésorerie.

Des avantages évidents

Les aspects pratiques et avantageux sautent en effet aux yeux :

  • encaissement par paiement digital

  • création d’un lien permanent et intégré entre facture et paiement, permettant un rapprochement automatisé

  • relation client facilitée

  • flexibilité de paiement possible pour le payeur

  • Possibilité d’anticipation dans la gestion d’éventuels litiges.

Les principaux bénéficiaires du Request To Pay

Ce dispositif est parfois désigné comme le « chaînon manquant » du système de paiement instantané. Il est en tout cas certain qu’il intéresse vivement entreprises et groupes désireux d’optimiser leurs encaissements, de rendre plus clair leur parcours de paiement et aussi d’optimiser leur liquidité via une visibilité accrue sur les flux d’encaissements.

Ce système permet aussi de présenter une alternative au prélèvement, que le payeur peut contester dans les treize mois qui suivent le transfert des fonds, alors que les instruments liés au Request To Pay sont irrévocables.

En ce qui concerne les commerçants, l’initiation de paiement, jointe au paiement instantané, peut constituer une alternative à la carte bancaire. C’est aussi un moyen d’éviter pour de gros achats les plafonds de dépenses associés aux cartes.

Le Request To Pay pourrait aussi se montrer intéressant dans l’e-commerce, dans le domaine d’échange de produits ou services entre particuliers : en effet, grâce au Request To Pay, le paiement est reçu immédiatement par le vendeur. On peut aussi imaginer son utilisation de la part de certaines administrations, pour collecter par exemple des taxes et des impôts.

Notez également qu’avec GoCardless, pour encaisser des paiements ponctuels en toute simplicité, il sera très bientôt possible en France, grâce à un moyen simple et fiable, de compléter vos paiements récurrents grâce à l’Open Banking.

Nous pouvons vous aider

GoCardless est une solution de paiement mondiale qui vous aide à automatiser la collecte de vos paiements, tout en vous permettant de réduire les tâches d’administration financière de vos équipes. Découvrez comment GoCardless peut vous aider avec vos paiements ad hoc ou vos paiements récurrents.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus