Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Les implications du Produit Net Bancaire

L’activité des banques est scrutée de manière détaillée dans le domaine de la finance, à travers le Produit Net Bancaire (PNB), qui permet de surveiller la solidité des groupes bancaires. Le terme PNB est très utilisé dans le secteur bancaire et financier. Il permet à une personne qui travaille dans le milieu financier, de prendre connaissance du potentiel financier généré par une banque par le biais de son activité bancaire.

Le produit net bancaire suit une méthode de calcul bien précise. Ainsi, le résultat donne la possibilité à une structure bancaire de pouvoir vérifier sa rentabilité et de s'assurer qu'il ne rencontre pas le risque de faillite. D’une manière générale, le PNB permet à une banque de connaître son niveau de richesse, de faire le point sur sa rentabilité et de prévenir tout risque de décrochage.

Définition et Intérêt du Produit net bancaire

L'activité d'une banque est mesurée par l'intermédiaire du Produit Net Bancaire (PNB) qui peut être défini comme la différence entre les revenus et les charges d'exploitation bancaires. 

Ces deux paramètres résultent de l'ensemble des activités de financement de l'économie. Ses deux principales composantes sont la marge d'intermédiation et les commissions. 

La marge d'intermédiation est présentée comme étant le résultat des activités des banques, alors que les commissions sont les revenus que la banque obtient en fonction des conseils et des différentes transactions à ses clients.

Définition de la marge d’intermédiation bancaire 

On définit la marge d’intermédiation bancaire, comme étant le résultat qu’obtiennent les banques concernant l’activité des prêts. Tout établissement bancaire doit tout d’abord calculer cet indicateur incontournable afin de pouvoir déterminer sa fragilité vis-à-vis de la conjoncture et de l’évolution des taux. L’Etat pourra se pencher sur cet indicateur afin de pouvoir déterminer les risques qui peuvent affecter le système bancaire et de facto l’économie. La marge d’intermédiation bancaire se calcule de la manière suivante :

intérêts reçus issus des crédits – intérêts versés

Les commissions obtenues par la Banque

La banque perçoit dans son activité des commissions qui sont issues de ses différents conseils et opérations effectuées pour le compte de ses clients. Les commissions constituent une source de revenu non négligeable, pour les établissements bancaires, car elles sont issues des différents services fournis à ses clients.

Objectifs du produit net bancaire

Le produit net bancaire donne la possibilité de prendre connaissance et d’apprécier la valeur ajoutée émise par l'activité bancaire des structures bancaires et financières.L'activité d'une banque et sa rentabilité sont ainsi mesurées par le produit net bancaire. Cet indice, aussi dénommé par l'acronyme PNB, à ne surtout pas confondre avec le produit national brut, se définit comme la différence entre :

  • Les revenus bancaires

  • Les frais de fonctionnement de la banque

Lorsque le produit net bancaire est positif, alors on a la confirmation de la solidité de l'activité bancaire de la banque.

La connaissance du produit net bancaire permet de vérifier que les frais de fonctionnement d'une banque ne sont pas trop élevés, concernant les revenus générés par l'activité bancaire. En cas de coûts d'exploitation trop élevés, le risque de faillite sera réel.

Calcul du produit net bancaire

Le produit net bancaire est calculé en effectuant la déduction des charges opérationnelles bancaires du produit bancaire. Le résultat qui en découle est le produit net bancaire, qui peut être soit positif soit négatif.

  • Composition du résultat opérationnel bancaire

Le résultat opérationnel bancaire se compose de :

  • Commissions octroyées par la banque qui se rapportent à tous les revenus perçus par une banque en rapport avec les services offerts aux clients.

  • Marge d'intermédiation : il est constitué des intérêts occasionné par une banque sur les prêts de ses clients.

L'ajout de cette marge et des commissions perçues par la banque donne le montant total du résultat opérationnel.

La part des commissions dans le résultat opérationnel d'une banque continue d'augmenter compte tenu de la hausse et de la diversification des commissions bancaires.

  • Composition des charges d'exploitation

Les dépenses de fonctionnement de la banque concernent à la fois :    

  • les commissions versées par les banques à leurs initiateurs ou sous-traitants ;

  • les dépenses liées à l'emploi ;

  • intérêts payés par la banque.

L'addition de tous ces frais donne le montant total des frais de fonctionnement de la banque.

Toutefois, il est important de saisir les différences fondamentales entre le produit net bancaire et le résultat net d’une banque.

Quelle est la différence entre le produit net bancaire et le résultat net d'une banque ?

Comme il a été démontré précédemment, le PNB désigne les revenus qu’une banque obtient durant son exploitation. Le PNB indique en résumé l’activité de la banque, que ce soient les crédits et dépôts, les prestations des services, investissements qui rapportent des intérêts…Pour résumer, le PNB désigne le chiffre d’affaires d’une banque. Il est ainsi primordial de différencier le PNB et le résultat net d’une banque. Cet indicateur permet de déterminer les bénéfices d’une banque et se calcule de la manière suivante :

On calcule tout d’abord le résultat brut d’exploitation :

PNB – frais généraux (charges que la banque doit payer comme les charges de personnel).

Après avoir obtenu le résultat brut d’exploitation, on effectue on calcul le résultat d’exploitation :

Résultat d’exploitation = résultat brut d’exploitation – dotations nettes aux provisions

On obtient ainsi le résultat courant avant déduction des impôts. Cet indicateur prend en considération les gains nets de la banque sur les actifs immobilisés, soit les plus-values ou moins-values de cession.

Le résultat net indique au final si la banque a réalisé un bénéfice ou une perte.

Un exemple typique de situations liées au PNB

Les commissions bancaires se diversifient et augmentent de plus en plus. Ainsi, le service gratuit disparaît. 21 % du PNB des banques commerciales étaient effectués par les commissions durant l’année 2004. Il se calcule de la manière suivante : différence entre le taux de rendement moyen des principaux usages et le coût moyen des ressources principales.Le nombre croissant de commissions prélevées sur les services rendus et les montants mis en place donnent la possibilité aux banques de s'enrichir plus facilement. Les statistiques affichent clairement que les revenus mis en place par les commissions bancaires ne font qu'augmenter.

En effet, les commissions sont de plus en plus importantes en raison de la diversification des services proposés aux clients des banques commerciales. La tarification a également évolué, ce qui a un impact direct sur la marge d’intermédiation. Étant donné que les commissions bancaires influent sur le PNB, celui-ci ne peut qu’évoluer.

Un autre levier qui pourra influencer le PNB à terme et la facturation des services gratuits. Notamment la rémunération des dépôts à vue qui fait l’objet d’un vif débat dans la profession. Ce changement pourrait augmenter la valeur des commissions et de facto les taux d’intérêts.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus