Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Comment interpréter la volatilité pour diversifier ses placements financiers ?

Dans le monde de la finance, un investisseur digne de ce nom doit pouvoir mesurer le risque de ces différents placements ( santé financière d’une entreprise par exemple ), afin de pouvoir réaliser le maximum de gains. La mesure du risque permet d’anticiper les variations du cours d’un actif financier, on parle ainsi d’interprétation de la volatilité. En effet le niveau de risque d’un actif financier est proportionnel à sa volatilité, plus la volatilité d’un actif financier sera importante et plus cet actif sera risqué, il est donc important pour un investisseur de pouvoir mesurer cette donnée.

Définition de la volatilité

On définit la volatilité comme la variation du cours d’un actif financier. On parle de volatilité élevé lorsque le cours de l’actif a une forte fluctuation. La volatilité sera faible lorsque le cours de l’actif financier sera stable.

La volatilité d’un actif est déterminée par l’offre et la demande de titres sur les marchés financiers.

Quels sont les facteurs qui peuvent influencer la volatilité ? 

On dénombre deux facteurs qui peuvent influencer la volatilité du cours d’un actif financier :

  • En cas de forte demande de l’actif financier sur les marchés, les cours évoluent à la hausse afin de pouvoir équilibrer l’offre et la demande de l’actif financier. En effet, lorsque la demande sera moins importante en raison de l’augmentation du cours de l’actif financier, elle diminuera afin d’équilibrer le cours

  • En cas d’offre élevée de l’actif financier sur les marchés, les cours auront tendance à baisser. Le nombre d’offreurs sera moins élevé et le nombre d’investisseurs évolueront afin d’équilibrer le marché.

Comment est généralement la volatilité selon les actifs ?

Selon la catégorie d’actif, on distingue plusieurs types de volatilités : 

  • Concernant les actions, ce type d’actif financier est généralement volatile et les cours peuvent varier considérablement. Dans une optique de court terme, la volatilité est forte, mais diminue sur des périodes plus longues.

  • Les obligations sont généralement moins sensibles à la volatilité, comme les bons du trésor par exemple. En effet, sur ce type d’actif financier, les investisseurs connaîtront à l’avance la valeur du remboursement, cependant, ces titres demeurent réactifs à l’évolution des taux d’intérêt.

Les différents types de volatilité

On distingue plusieurs types de volatilité, la volatilité historique et la volatilité implicite :

  • La volatilité historique se base sur l’historique du cours de l’actif financier. Les calculs peuvent prendre en considération différentes échelles de temps. Ce type de volatilité est très simple à calculer.

  • La volatilité implicite : ce type de volatilité se base sur des anticipations. Il se base sur une option et son prix, ce qui veut dire qu’une volatilité implicite basse implique que le prix de l’option sera faible et vice-versa.

Comment calculer la volatilité ? 

On exprime la volatilité en termes de pourcentage, ainsi, afin de déterminer la volatilité d’un actif financier, il est possible de se baser sur l’historique du cours. On pourra calculer à partir de ces données, l’écart-type. 

L’écart-type est une donnée statistique qui permet d’obtenir une estimation du risque.

Comment se calcule l’écart-type ?

Il y a plusieurs étapes pour procéder au calcul de l’écart-type :

  • On agrège les différentes données du cours de l’actif financier sur la période désirée

  • Calcul de la moyenne du cours passé sur la période donnée

  • Calcul de chaque période, cela peut être journalier, hebdomadaire ou mensuelle. On calcul la différence entre le cours observée et la moyenne qui a été calculée précédemment

  • Addition des montants calculés lors de l’étape précédente, puis le résultat est mis au carré

  • Division du résultat par le nombre de périodes

  • Résultat mis à la racine carrée

  • Obtention de l’écart-type qui indique la volatilité de l’actif

Comment interpréter l’écart-type ? 

Une volatilité comprise entre 0 % et 3 % indique une très faible volatilité de l’actif financier, entre 3 et 8 %, on parle d’une faible volatilité (risque modéré).Entre 8 % et 15 %, on considère que l’actif est volatile et qu’un risque est présent, car le cours de l’actif financier fluctue de manière assez importante.

Entre 15 % et 22 %, l’actif est très volatile et au-dessus de 22 % on considère que la volatilité est très importante, avec des risques importants qui peuvent être encourus.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus