Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Les mentions qui doivent figurer sur le livre des recettes

Rédigé par

Dernière modificationnov. 20212 min lues

Un entrepreneur dont son activité se déroule dans le cadre d’une micro-entreprise, doit tenir obligatoirement certains documents comptables. Ainsi, le livre des recettes fait partie des documents comptables que la loi et la réglementation française prévoit, pour chaque entrepreneur détenteur d’une micro-entreprise.

Il est à noter qu’un livre des recettes est particulièrement facile à tenir et est comparable à une simple facture ou devis, qu’un entrepreneur doit émettre vis-à-vis de sa clientèle. On définit le livre des recettes comme étant l’ensemble des encaissements d’un entrepreneur. Voici un article qui explique les étapes à suivre pour tenir correctement un livre des recettes. 

En quoi consiste un livre des recettes ?

On définit un livre des recettes comme étant un document comptable obligatoire, qui recense tous les encaissements d’un chef d’entreprise. L’entrepreneur devra préciser les différents encaissements sur l’année civile et ces derniers ne pourront pas être modifiés ou supprimés du document comptable.

Ainsi, l’administration fiscale pourra lors d’un contrôle fiscal, visualiser l’ensemble des recettes de l’entrepreneur. Le livre des recettes permet en outre d’éviter tout risque de fraude ou de dissimulations de revenus pour la TVA.

Quelles sont les obligations et méthodes relatives au livre des recettes ? 

Tout entrepreneur détenteur d’une micro-entreprise, doit conserver ses factures et justificatifs de paiements de la part de ses clients, durant une période de 10 ans minimum. Il est également nécessaire de retranscrire les différents encaissements, sur un compte bancaire professionnel, dont les opérations de l’entreprise seront séparées des transactions d’ordres privées.

L’entrepreneur qui souhaite tenir correctement son livre des recettes, doit avoir une excellente organisation, dans le cas où il souhaite avoir recours au support papier. Cette organisation implique de bien classer les factures et de conserver ses opérations sur des supports sécurisés ou en lieu sûr.

Le chef d’entreprise pourra en outre enregistrer certaines sommes sur une seule ligne, comme les ventes au détail par exemple. Il doit s’agir de recettes issues de clients particuliers qui ne doivent pas dépasser 76 euros.

Quel formalisme à respecter pour tenir le livre des recettes ?

L’entrepreneur doit respecter certaines obligations, pour tenir correctement le document comptable. Il sera particulièrement aisé et facile de tenir un livre des recettes, cependant, l’entrepreneur doit respecter certaines formalités comme :

  • Le support du livre des recettes : il est nécessaire de le présenter sur un support dont les mentions ne pourront pas être modifiables, comme un registre en format papier. Il peut s’agir d’un support dématérialisé téléchargeable sur internet ou d’un logiciel de comptabilité comme celui de l’entreprise Sage.

  • L’entrepreneur pourra transmettre l’ensemble de ses relevés et opérations bancaires à son comptable, pour qu’il crée lui-même le document. Toutefois, il devra conserver avec soin les justificatifs, car le comptable ne sera pas responsable de la tenue en cas de contrôle fiscal.

  • Il est obligatoire pour les micro-entrepreneurs qui dépendent du régime micro-BIC, de tenir le document comptable sur un support dématérialisé.

Quelles sont les mentions qui doivent figurer sur le livre des recettes ? 

Plusieurs mentions doivent figurer sur le livre des recettes, comme :

  • Le montant encaissé

  • Le type de règlement, que ce soit des cartes bancaires, chèques, espèces ou virements

  • Certaines informations sur le client, à savoir son identité

  • Le type de prestation

  • Référence concernant le document justificatif, comme le numéro de la facture

Si l’activité de l’entrepreneur est mixte, l’entrepreneur devra préciser dans son livre des recettes, le chiffre d’affaires par rapport à la nature de la recette, qu’il s’agisse de la fourniture d’un bien ou la prestation d’un service. On parle de « ventilation » du chiffre d’affaires par rapport à la nature de l’activité.

Découvrez comment GoCardless peut vous aider vos paiements ad hoc ou récurrents

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus