Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Définition de la Dotation aux Amortissements

Lorsqu' un entrepreneur effectue un business plan, il doit reporter certaines données comptables comme les amortissements sur les immobilisations corporelles et incorporelles. On parle par exemple de l’usure d’une machine pour la production d’un produit, au sein de l’atelier de production ou d’une installation technique.

On parle ainsi de « dotation aux amortissements », qui est une notion abondamment utilisée dans les documents comptables, comme le bilan et le compte de résultat. Toutefois, son mode de calcul, de comptabilisation, ainsi que les règles fiscales et comptables qui s’appliquent autour de la dotation aux amortissements, obéissent à des critères bien précis, qu’il convient d’aborder à travers cet article.

Définition de la Dotation aux Amortissements

La dotation aux amortissements peut paraître difficile à comprendre et le terme peut sembler être savant et technique, pourtant, il est très facile à comprendre. Ainsi, cette dénomination comptable est ce qu’on appelle un jeu d’écriture et vise à répertorier une charge sur une immobilisation. En d’autres termes, la dotation aux amortissements vise à calculer la perte de valeur que peut subir une machine utilisée sur un lieu de production au sein d’une entreprise par exemple.

La dotation aux amortissements est une écriture comptable et dénombre la perte associée à l’usure d’une immobilisation et permet à l’entreprise de répertorier la dépréciation sur une immobilisation.

Il est essentiel de différencier trois types d’immobilisations :

  • Les immobilisations incorporelles : il s’agit d’un bien non physique et non monétaire. Il peut s’agir d’un brevet, d’un logiciel, d’un site internet… Les immobilisations corporelles : il s’agit d’un bien physique que l’entreprise souhaite utiliser avant la fin de l’exercice comptable. Il peut s’agir d’un terrain, de matériels, d’outils, de véhicules… Les immobilisations financières : on définit ce type d’immobilisation comme les actifs monétaires d’une société. Il peut s'agir d’une créance, d’un titre immobilisé, d’un dépôt de garantie…

Calcul de la Dotation aux Amortissements

Tout d’abord, il est important de prendre en considération la durée de l’amortissement. En effet, lors du calcul, déduire le coût associé à l’amortissement implique de calculer la durée d’utilisation habituelle de l’immobilisation. La durée d’utilisation sera de 5 ans pour les brevets et licences.

La durée sera de 5 à 10 ans concernant les installations techniques, le matériel de bureau, le mobilier et les outils. 10 à 20 ans concernant les agencements et 20 à 50 ans pour le domaine de la construction.

Il sera possible de procéder au calcul de la dotation aux amortissements sur un logiciel de comptabilité comme celui de l’entreprise Sage. Toutefois, il est essentiel de connaître la durée de l’immobilisation et d’autres règles de base, comme la date de mise en service, le nombre d’années d’utilisation.

La dotation aux amortissements est constatée lors de la clôture de l’exercice comptable, il se calcule sur chaque bien et sur chaque exercice. Lors de l’acquisition de l’immobilisation, l’entreprise pourra lors de l’exercice comptable déduire la durée de non-détention.

On considérera que l’immobilisation a été totalement amortie lorsque la valeur nette comptable sera à zéro. On peut appliquer la formule suivante pour effectuer le calcul :

Dotation aux amortissements = valeur de départ de l’immobilisation * (1/ durée d’utilisation prévue de l’immobilisation).

La comptabilisation de la dotation aux amortissements

La dotation aux amortissements représente en outre une charge qui est répertoriée dans le bilan d’une entreprise. La comptabilisation implique de la déduire chaque année, par rapport à la durée d’amortissement qui sera définie à l’avance durant l’inscription de l’immobilisation sur le bilan comptable.

À savoir que la charge est directement déduite du bénéfice imposable de la société, lors du calcul de la base imposable de l’impôt sur le bénéfice.

Découvrez comment GoCardless peut vous aider vos paiements ad hoc ou récurrents.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus