Pourquoi s'intéresser aux RegTech ?

FinTech, LegalTech, RegTech… on s’y perdrait presque ! Toutes ces start-up sont pourtant complémentaires : si les premières offrent des technologies financières, les secondes ont pour objectif de fournir des outils juridiques pour alléger la charge administrative des entreprises, par exemple en matière d’édition de contrats etc. Enfin, les RegTech sont quant à elles plus spécifiques : ces technologies ont pour vocation d’aider les entreprises à adapter leurs outils aux règles juridiques et aux juridictions où elles exercent leurs activités.

Lire la suite...

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus

Ce qu’il manque à l’Europe pour devenir le premier continent « FinTech friendly »

Les investissements dans les technologies financières explosent en Asie, tandis qu’ils atteignent un rythme de croisière en Amérique du Nord, pour rester modestes en Europe malgré leur croissance. En Asie, les politiques de modernisation poussées par le gouvernement chinois et ses investissements publics sont en partie responsables, tandis qu’en Europe, l’harmonisation réglementaire à 28 complique de facto les choses : pour que produits et services se développent aussi vite que dans les immenses marchés que sont les Etats-Unis ou la Chine, aucun frein réglementaire ne doit faire barrage aux start-up européennes, dont le coût de développement reste plus important. Les start-up européennes ont donc besoin de davantage de fuel pour décoller.

Lire la suite...

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus

FinTech: pourquoi la Chine ne croquera pas le monde

Après l’industrie, les services financiers innovants chinois sont en plein boom! Pour les Européens et les Américains, il s’agit davantage d’un modèle à suivre que d’une potentielle menace.

À chaque sursaut économique chinois, sa tempête médiatique. Les start-up spécialisées dans les technologies financières n’y échappent pas : au début du mois, Les Échos expliquaient que «la Chine monte en puissance et dépasse les États-Unis». Une approche comparative qui laisse entendre que les pépites chinoises vont croquer le monde et que les start-up américaines ou européennes sont vouées à disparaître. Il n’est en fait sujet que de montants d’investissements, forcément proportionnels à la taille du marché chinois, comprendre gigantesques. Selon Accenture, les investissements dans les FinTech ont dépassé les 10 milliards de dollars en 2016 en Chine, contre 9,2 milliards en Amérique du Nord et 2,4 milliards de dollars en Europe.

Lire la suite...

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus

Banques et PME : quelles relations d’avenir ?

Vieux et usés, les systèmes d’information des institutions financières traditionnelles qui font face aux innovations des FinTechs doivent se réinventer pour rester compétitifs. Pour les banques, le défi est de taille : faire basculer les données de leurs clients de systèmes historiques à d’autres plus modernes promet être une opération délicate. Elle est pourtant incontournable tant le comportement et les attentes des PME évoluent à grande vitesse. C’est la raison pour laquelle les banques accélèrent le déploiement d’innovations pour anticiper leurs attentes.

Lire la suite...

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus

Ressources humaines, banques en ligne, shopping… comment les API vont changer le monde du paiement ?

C’est l’innovation invisible qui change tout ! Les interfaces de programmation, ou API, ces outils informatiques destinés à connecter différentes applications entre elles pour qu’elles puissent échanger des données ou agir les unes sur les autres, bousculent le monde du paiement.

Les API, tout le monde en profite sans le savoir : les interfaces de programmation permettent par exemple de poster des informations sur Twitter avec un autre outil que Twitter, comme Hootsuite. Pour les consommateurs, ce sont elles qui rendent par exemple possible de connecter son compte Uber en deux clics à son compte PayPal, rendant la saisie des informations de la carte bancaire inutile, et le paiement, invisible et automatique.

Lire la suite...

Découvrez GoCardless ici
En savoir plus

Mobilité bancaire : la rupture viendra de l’innovation

La loi sur la mobilité bancaire est une condition préalable à la transformation de l’offre de services mais elle n’est pas déterminante : c’est l’intégration de couches technologiques qui permettra aux acteurs de se différencier.

Voilà un mois qu’est entrée en vigueur la loi sur la mobilité bancaire. Elle permet aux Français de changer de banque plus facilement et donc aux néobanques comme Hello Bank de devenir plus attractives. L’idée était également de stimuler un secteur rouillé par une faible mobilité des clients et donc, une certaine inertie. Comme l’indique BNP Paribas, le taux de mobilité bancaire est de 4,5 % contre 10 % en Europe, et 52 % des Français ont plus de 20 ans d’ancienneté dans leur banque. Selon le Monde, les débuts de cette disposition sont prometteurs : le Crédit Agricole aurait gagné 4 500 comptes net en trois semaines. Le quotidien précise également que “chez Axa Banque, le nombre d’ouverture de comptes depuis le 1er janvier a progressé de 57 % par rapport à la même période de 2016”.

Lire la suite...

Vous souhaitez encaisser des paiements avec GoCardless ?
Inscrivez-vous ici !

Paiement en ligne: les 5 prochains basculements pour votre entreprise

Vous pensiez que l’innovation dans le paiement en ligne s’arrête à votre empreinte digitale? Vous êtes loin du compte: 2017 promet de nombreuses surprises dans le secteur, dont les prévisions de croissance n’ont jamais été aussi belles: d’ici à 2020, ses revenus devraient doubler pour atteindre 4000milliards de dollars par an selon eMarketer. Ce sans compter la vente de voyage et de billetterie. Vente de services ou produits, toutes les entreprises sont concernées : les consommateurs ont déjà pris le virage du future du paiement. Ne pas s’adapter reviendrait à se tirer une balle dans le pied.

Lire la suite...

Envie de savoir comment GoCardless peut aider votre société?
En savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus