Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Définition et exemples de business models

Une entreprise est un organisme complexe, qui demande beaucoup de gestion et d’organisation. Mais avant qu’elle soit sur pied, bon nombre d’étapes sont indispensables à sa construction.

Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’une des étapes de bases de la construction d’entreprise, qui définit la direction de cette dernière : le business model, ou modèle économique en bon français.

Débutons par une définition concrète et précise du business model, avant de le différencier du business plan, son cousin intime, que beaucoup d’entrepreneurs ont tendance à confondre. Ensuite, nous nous appliquerons à vous donner les meilleurs conseils pour rédiger un business model complet, et surtout utile à votre future entreprise.

Qu’est-ce que le business model d’une entreprise ?

Le modèle économique, c’est le concept qui permet à une entreprise de gagner de l'argent. Cela signifie que l’entrepreneur tente de répondre à la question « comment puis-je faire pour que mon entreprise soit rentable grâce à l’idée que j’ai eue, et avec les moyens dont je dispose ? ».

L’objectif du business model, c’est de savoir comment l’entreprise va atteindre sa cible, c’est-à-dire arriver à vendre ses produits à une clientèle choisie.

Il faut donc justement pouvoir définir dans le business model les moyens financiers et humains pour mettre en œuvre votre projet.

L’idée principale, c’est de savoir, définir et mettre en lumière ce qui vous différencie de la concurrence. Cet avantage concurrentiel, vous le souhaitez assez important pour pouvoir peser sur le marché, assez durable pour pouvoir faire face à toute situation, et assez modulable pour pouvoir faire face aux éventualités (positives ou négatives) futures.

Le business model est la partie clé du business plan. Les deux notions sont souvent confondues, prises l’une pour l’autre.

Différence entre business model et business plan

Le business model, comme nous l’avons expliqué, c’est l’agrégation des informations qui concernent votre future entreprise : concept (produit ou service à vendre), moyens humains et financiers, clientèle cible, les coûts à prendre en compte…

Le business plan est, quant à lui, l’implémentation concrète, chiffrée et opérationnelle du business model. Il s’agit d’un document qui présente la stratégie de l’entreprise et la vision de l’entrepreneur, les modalités d’implémentation du business model, le bilan financier prévisionnel et la situation d’activité, ou compte de résultat prévisionnel.

En fait, les deux concepts sont indissociables, et se suivent chronologiquement. Tout d’abord, l’entrepreneur et futur chef d’entreprise entreprend un travail de recherche et de réflexion, pour diagnostiquer et synthétiser les besoins et moyens actuels, afin de définir son business model. Ensuite, il travaille sur son business plan, qui vient valider et donc concrétiser le business model, en le renforçant avec des données financières. Comme un peintre qui poserait ses couches primaires (business model), sachant parfaitement où il en est et où il veut aller, avant de rajouter les détails en les structurant ensuite (business plan).

Rédiger un bon business model

Maintenant que le concept de modèle économique est clair, voyons comment il est possible de rédiger un bon business model, en fonction de vos besoins.

Tout d’abord, vous devez faire un point sur la concurrence, le but étant de se positionner au mieux. Il faut pouvoir apporter une valeur ajoutée car si vous offrez quelque chose qui existe déjà, proposé par des entreprises déjà bien installées, vous avez peu de chance de réussir. Il faut, en bref, pouvoir se démarquer afin d’attirer de nouveaux clients et donc, des entrées d’argent.

Bien sûr, même un excellent business model ne vous assure pas la réussite, mais mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté. Le préparer correctement, c’est aussi pouvoir présenter votre projet à d’éventuels investisseurs (comme des business angels par exemple), de façon synthétique et donc intéressante. Éviter de rentrer dans des éléments trop techniques pour votre business model, mettez en évidence les côtés positifs, le petit plus pour le client. Vous pouvez faire cela à l’aide d’un schéma, souvent bien plus parlant qu’une longue introduction, parfois rébarbative.

En fonction de ce que vous décidez de vendre, plusieurs modèles sont à votre disposition : le sempiternel modèle de production de produits ou de services, la distribution, le low-cost, la désintermédiation (terme barbare signifiant la suppression des intermédiaires afin de simplifier le lien entre le produit et le client), et son contraire le commissionnement (ou ré-intermédiation), les modèles basés sur les abonnements ou la location…

Bref, il existe une multitude de modèles, mais rien ne vous empêche d’en créer un nouveau, si vous avez de quoi l’implémenter ensuite par un business plan. À vous de jouer !

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).