Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

ADR : qu’est-ce qu’un American Depositary Receipt ?

Si vous avez une entreprise cotée en bourse, ou que vous êtes intéressé par les marchés, à des fins financières ou informatives, vous avez peut-être déjà entendu parler des ADR. Ce terme anglophone qui désigne un titre financier est plus connu des habitués que des néophytes.

C’est pourquoi nous allons nous efforcer aujourd’hui de vous faire découvrir ce terme et le concept qu’il définit, avant de nous intéresser aux avantages et aux inconvénients d’un tel titre sur les marchés financiers internationaux.

ADR : qu’est-ce qu’un American Depositary Receipt ?

Un American Depositary Receipt, ou ADR, est un titre négociable qui représente la propriété d’actions d’une entreprise étrangère sur le marché américain. Il permet ainsi aux entreprises étrangères d’avoir une cotation à Wall Street. De nombreuses entreprises internationales, dont la plupart des grandes firmes françaises du CAC 40, sont ainsi présentes sur les marchés outre-Atlantique. Un ADR peut représenter une action, en partie ou en totalité, ou plusieurs.

Les ADR deviennent alors cotés en dollars, tout comme les dividendes versés aux actionnaires. Le premier ADR a été délivré par J.P Morgan en 1927 pour Selfridges, une chaîne britannique de grands magasins créée presque vingt ans plus tôt.

Le but des ADR est de simplifier l’acquisition, la gestion et la vente de titre étrangers pour les investisseurs américains. Les ADR étant délivrés par une banque, cette dernière se charge de tout ce qui concerne la propriété, les taux de change et les taxes au niveau local.

Les avantages de l’ADR

Les ADR présentent des avantages pour les deux parties, les entreprises étrangères qui souhaitent être cotées sur le marché américain d’une part, et les investisseurs américains d’autre part.

Pour les entreprises qui veulent se faire une place sur le marché américain, l’ADR leur donne la possibilité de le faire sans avoir à faire une nouvelle entrée en bourse.

Pour les financiers qui souhaitent investir dans une entreprise non-américaine, les ADR simplifient considérablement les démarches à effectuer, puisqu’ils n’ont qu’à suivre les procédures habituelles d’acquisition et de ventes d’actions. Les actionnaires se fient à la banque qui a délivré l’American Depositary Receipt, et n’ont pas plus à faire que lorsqu’ils achètent les actions d’une entreprise américaine.

Les ADR simplifient donc considérablement les transactions, plutôt que d’avoir à acquérir ou vendre des actions sur des marchés dont les investisseurs ne sont pas issus. Par exemple, les américains n’ont pas à boursicoter sur les marchés européens. Le gain de temps, et donc d’argent, est indéniable.

Les différents types d’ADR

Les ADR se divisent en deux catégories : les ADR sponsorisés et les ADR non sponsorisés.

Un ADR non sponsorisé est émis par une banque américaine sans la participation de l’entreprise étrangère, et négocié hors bourse. On dit alors qu’elle est négociée de gré à gré (OTC pour over the counter).

Au contraire, l’ADR sponsorisé est émis par l’entreprise étrangère. Avec l’aide de la banque dépositaire, elle émet des ADR sur le marché américain et prend en charge une grande partie des coûts du programme.

Trois types d’ADR existent, selon la manière dont l’entreprise étrangère remplit les conditions de l’Autorité américaine de surveillance boursière (SEC) et accède aux marchés des actions américains.

Au niveau 1, l’entreprise ne remplit pas les règles de la SEC, ni les obligations de déclaration et est négociée seulement sur le marché de gré à gré, c’est-à-dire en dehors de toute bourse américaine. L’entreprise n’est donc pas tenue de publier des rapports conformes aux règles comptables GAAP.

Au niveau 2, l’ADR est enregistré auprès de la SEC, en remplit toutes les conditions et est coté à l’une des deux bourses : New York Stock Exchange ou au Nasdaq.

Enfin, un ADR de niveau 3 remplit toutes les exigences de la SEC, est négocié sur une bourse américaine et l’entreprise est autorisée à procéder à des levées de capitaux aux USA en émettant des ADR.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 16-18 rue de Londres, 75009 Paris

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).