Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Calcul et définition de valeur ajoutée

Tout le monde connaît la TVA, la taxe sur la valeur ajoutée. Mais la valeur ajoutée, c’est quoi ? Après avoir défini le concept de valeur ajoutée pour les entreprises, nous vous expliquerons comment en effectuer le calcul.

Définition de la valeur ajoutée

Selon le site internet du Ministère de l’Économie et des Finances, la valeur ajoutée se définit ainsi : c’est la richesse produite lors du processus de production. Une définition simple s’il en est mais qui, en réalité, recouvre un concept un peu plus complexe, que l’on peut exprimer de deux façons.

Tout d’abord, la valeur ajoutée, c’est le supplément de valeur qu’une entreprise apporte à des biens fournis par des tiers.

C’est également le solde du compte de production. Elle est égale à la valeur de la production diminuée de la consommation intermédiaire. Cette définition de l’INSEE, légèrement plus technique, définie pourtant la même notion.

Prenons un exemple : une entreprise de fabrication de chaises artisanales commande pour 100 000 euros de matières premières pour l’année, comprenant la peinture, le bois pour l’armature, l’osier pour l’assise, les vis et les clous. Bref, tout ce qui sert à fabriquer une chaise.

Après avoir fabriqué un nombre conséquent de chaises sur l’année, l’entreprise a vendu pour 500 000 euros de produits, et cela grâce au travail de ses salariés et collaborateurs. La valeur ajoutée, ce sont les 400 000 euros de richesse créée.

À quoi sert la valeur ajoutée ?

La valeur ajoutée sert d’abord à couvrir le modèle économique, c’est-à-dire de payer ce qu’il y a à payer. Il faut rémunérer tous ceux qui, directement ou indirectement, ont participé à la production. Il s’agit bien évidemment des salariés, mais aussi des actionnaires, car il faut rémunérer aussi bien le facteur travail que le facteur capital. La valeur ajoutée sert aussi à payer les loyers, les taxes, les charges et les impôts.

Elle a aussi une fonction de contrôle économique, dans le sens où elle aide à estimer la santé d’une entreprise. En effet, une entreprise qui a une valeur ajoutée forte sera facile à cibler puisqu’elle créera du bénéfice, c’est à dire la somme restante après avoir rempli toutes ses obligations financières internes (salaires, dividendes) et externes (loyer, charges, impôts).

Elle peut aussi servir à améliorer le modèle économique de l’entreprise, puisque la valeur ajoutée est un excellent témoin des performances. C’est un outil qui peut être utilisé de maintes façons.

Elle est d’ailleurs aussi, par essence, utilisée pour calculer l’assiette de la TVA, la taxe éponyme. Cette dernière est en outre la taxe plus importante en France puisqu’elle rapporte presque 50% des recettes fiscales à l’État (plus de 130 milliards en 2019).

Calcul de la valeur ajoutée

Comme indiqué précédemment et selon le site internet du Ministère de l’Économie et des Finances, la valeur ajoutée est égale à la valeur de la production diminuée de la consommation intermédiaire.

On distingue deux valeurs ajoutées : nette et brute. Les calculs s’effectuent alors comme suit.

Valeur ajoutée brute = chiffre d’affaires – consommation intermédiaire

Valeur ajoutée nette = chiffre d’affaires – consommation intermédiaire – amortissements

Pour comprendre ces deux calculs, redéfinissons ensemble les différents éléments qui les composent :

  • le chiffre d’affaires « représente le montant des affaires (hors taxes) réalisées par une unité statistique (entreprise, unité légale) avec les tiers dans l'exercice de son activité professionnelle normale et courante » (source : Insee). Autrement dit, le chiffre d’affaires, c’est la somme des produits et/ou services vendus par l'entreprise.

  • la consommation intermédiaire est synonymes d’achats consommés. Il s’agit de la valeur des biens et services transformés ou entièrement consommés durant le processus de production.

  • l’amortissement est la perte de valeur des biens due à leur utilisation par l’entreprise.

Comme toujours, demandez de l’aide aux professionnels de la comptabilité si vous en avez besoin. Ils seront à même de vous conseiller dans vos besoins particuliers.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).