Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Paiement en VAD, définition et fonctionnement

Rédigé par

Dernière modificationjanv. 20223 min lues

La concurrence est rude entre les différents sites de vente en ligne, et le choix d’un bon système de paiement est l’un des éléments qui peuvent faire la différence. Un système de paiement en ligne peu pratique, ou mal adapté à la clientèle, peut faire chuter les ventes. On propose à présent aux commerçants en ligne des « contrats VAD ». La vente à distance (VAD) est en effet une opération commerciale permettant de vendre un produit à un client sans que ce dernier soit physiquement présent. Cela peut se faire par correspondance ou par téléphone, bien sûr, mais aussi sur un site marchand en ligne, et le plus souvent par carte bancaire.

Qu’est-ce qu’un contrat VAD ?

Un « contrat de vente à distance » (VAD) ou un « contrat de vente à distance sécurisé » (VADS), c’est un « contrat monétique de vente à distance », établi entre un établissement bancaire, ou un prestataire de services de paiement, et un entrepreneur. Le contrat donne à cet entrepreneur le droit d’intégrer sur son site de vente en ligne un module de paiement virtuel grâce auquel les clients pourront régler leurs achats.

C’est donc grâce à ce contrat que l’entreprise pourra intégrer sur son site le paiement en ligne. Les clients saisiront les informations de leur carte bancaire sur un formulaire conçu à cet effet. Ces informations seront transmises au serveur bancaire de l’entreprise via un protocole sécurisé. Avec ce contrat, l’entreprise peut proposer le paiement sur le site la banque pourra encaisser le paiement des clients en ligne, pour ensuite le déposer sur le compte bancaire de l’entreprise. Le contrat récapitule donc les moyens de paiement mis à la disposition du commerçant (cartes bancaires, PayPal, mandat SEPA, etc.) ainsi que les conditions tarifaires appliquées par le prestataire pour la réalisation de la prestation.

Avant de prendre la décision d’obtenir un contrat VAD, il faut savoir que si les banques proposent souvent des offres « tout compris », avec contrat VAD et terminal de paiement électronique (TPE) virtuel, on n’est aucunement forcé d’accepter ces offres globales, car il est également possible de recourir à des prestataires spécialisés (comme Stripe ou PayPal, par exemple), ou même de conjuguer les deux systèmes (avec la banque pour le contrat VAD et un prestataire spécialisé pour un TPE virtuel).

Contrat VAD : les démarches

Pour obtenir un contrat VAD, il est bien sûr indispensable de convaincre sa banque, car elle sera entièrement responsable des paiements pour lesquels elle aura donné son aval. Il faut en particulier :

  • présenter un dossier présentant son activité, son business plan, ses produits ou services

  • indiquer les sources d’approvisionnement, les conditions conclues avec les fournisseurs

  • estimer le panier moyen visé et les objectifs de vente

Et mieux vaut discuter avec son conseiller bancaire avant le rendez-vous, et vérifier qu’il connaît le commerce numérique et ses contraintes.

Les avantages du VAD

Le premier avantage, c’est la garantie de crédibilité pour le client, rassuré par le sérieux du système de paiement. Si la page de paiement est hébergée par la banque, le client y verra tout de suite le logo de la banque et son URL, deux éléments rassurants.

Des commissions relatives faibles pour les contrats VADS : en effet, ceux-ci proposent des taux de commissions très inférieurs à ceux des autres solutions. En VADS, les taux sont en moyenne de 0,5% contre 1,4% hors VADS. Et une garantie de paiement est offerte sur chaque transaction effectuée en ligne.

Enfin, grâce à un contrat VAD, le commerçant peut utiliser plusieurs moyens de paiement : carte bancaire, prélèvements SEPA, voire même paiements en plusieurs tranches.

Le coût d’un contrat VAD

Si le commerçant s’adresse uniquement à sa banque, il est difficile de donner une estimation précise, car les prix varient beaucoup, et il est souvent possible de les négocier. Mais de façon générale, le coût des contrats VAD proposés par les banques comprend des frais d’ouverture et d’accès au service (entre 100 et 300 euros), et un abonnement mensuel (entre 10 et 30 euros) ou des commissions, avec un pourcentage pour chaque transaction et des frais fixes.

Si le commerçant préfère un prestataire externe, il est là aussi difficile de comparer les offres, car les forfaits, les frais d’ouverture, les abonnements et/ou les commissions peuvent varier dans des proportions très importantes. Certaines offres peuvent être très intéressantes, mais il faut se livrer à un sérieux travail de recherche et de documentation.

Si le client recourt à la fois à sa banque et à un prestataire externe, c’est à dire souscrit un contrat VAD auprès de sa banque, et confie la gestion du TPE virtuel à un prestataire externe, il devra bien sûr payer des frais d’ouverture du contrat VAD à sa banque, et également un abonnement ou des commissions au prestaire externe qui gérera les transactions. Cependant, ce système peut être intéressant, mais là aussi, il conviendra de se renseigner sérieusement, et éventuellement de négocier !

Découvrez comment GoCardless peut vous aider avec vos paiements ad hoc ou vos paiements récurrents

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus