Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Bien choisir son terminal de paiement électronique

Rédigé par

Dernière modificationaoût 20213 min lues

Aujourd’hui, la grande majorité des commerces doit accepter la carte bancaire comme mode de paiement, et il faut bien sûr disposer d’un TPE, ou terminal de paiement électronique, qui n’est jamais gratuit, car en plus du prix d’achat ou de location, des commissions sont prélevées sur les paiements. Les TPE sont donc indispensables pour les artisans, les professionnels du secteur libéral, les auto-entrepreneurs et, de façon plus générale, pour l’ensemble des commerces. Ce sont des outils simples, efficaces et fiables.

Les avantages du TPE pour le vendeur

Le terminal de paiement est avantageux pour les vendeurs, et tout d’abord en termes d’image. Le professionnel démontre ainsi qu’il sait s’adapter aux technologies nouvelles. En plus de cet avantage d’ordre psychologique, le TPE a l’avantage de protéger le vendeur de certaines pratiques frauduleuses, car un client ne pourra pas réaliser un achat par TPE si son compte n’est pas créditeur. C’est également vrai en ce qui concerne les chèques sans provision, la fausse monnaie, ou les vols commis par des salariés ou des tiers.

Et la ta transaction étant immédiate, le vendeur gagne du temps et n’a plus aucun besoin de se rendre jusqu’à sa banque pour y verser sa recette. De plus, le TPE facilite la gestion de la comptabilité de l’entreprise. Citons toutefois deux inconvénients : le coût assez important pour l’entreprise, et bien sûr les risques de panne.

Les avantages du TPE pour le client

Pour les clients d’une entreprise, le TPE offre l’avantage de la rapidité et de la sécurité, avec une réelle traçabilité pour les opérations effectuées. C’est aussi l’avantage d’un gain de temps appréciable et d’une transaction sécurisée. Le client est certain qu’il n’y aura pas d’erreur de décaissement des fonds, et il est également sûr de payer le prix exact du produit ou du bien.

Comment faut-il installer son TPE ?

Pour installer un terminal de paiement électronique, il faut s’adresser à un organisme agréé, ou « mainteneur monétique ». La banque du professionnel fournit une « carte de domiciliation » à ce mainteneur monétique. Cette carte permet de paramétrer le TPE, de telle sorte que les recettes soient bien versées sur le compte de la société.

Le plus souvent, les TPE sont créés par des fournisseurs de solutions de paiement, mais c’est la banque, ou tout autre organisme agrée, qui achète ces TPE pour les vendre ou les louer au client.

Comment fonctionne un TPE ?

Il existe plusieurs types de TPE, qui utilisent en général l’un des trois dispositifs suivants :

  • une ligne téléphonique, solution qui présente quelques inconvénients : chaque transaction est considérée comme un appel surtaxé, et il est impossible de passer des appels pendant ce temps

  • un abonnement internet : la connexion est alors plus rapide, et les communications sont illimitées, mais le vendeur doit cependant souscrire à un abonnement spécifique lié à l’utilisation du TPE

  • le réseau mobile 3G/4G/5G : les caractéristiques sont les mêmes qu’avec l’abonnement Internet, mais le TPE est équipé d’une puce et n’a donc pas besoin d’une box.

Les paiements réalisés avec le TPE sont enregistrés sur l’appareil puis, au moment de la clôture journalière de la caisse, ils sont transférés, par le biais d’une « passerelle monétique », sur un serveur sécurisé. Enfin, grâce à la « télécollecte », ces paiements sont versés sur le compte bancaire. 

Il convient de noter que de nouveaux types de TPE ont vu le jour récemment, qui partagent une caractéristique commune : le fait de fonctionner avec une application installée sur un appareil mobile, smartphone ou tablette.

Quelles sont les cartes acceptées ?

Les cartes Visa et MasterCard sont les plus courantes, mais les TPE peuvent dans certains cas fonctionner avec des cartes American Express, Union Pay (Chine) ou JCB (Japon), ou avec des plateformes de paiement par smartphone (Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay ou Paylib). Signalons que certains TPE disposent de fonctionnalités plus avancées, et peuvent par exemple proposer des facilités de paiement (paiement en plusieurs fois) ou la gestion d’un programme de fidélité. 

Compatibilité avec un logiciel de caisse

Tous les modèles de TPE peuvent être utilisés avec les systèmes de caisse existants, mais s’ils sont compatibles, les informations peuvent passer directement d’un système à un autre sans devoir saisir manuellement les données. Un avantage certain en termes de gain de temps et de protection contre les erreurs.

Des TPE très récents font d’ailleurs office, grâce à l’application associée, de caisse enregistreuse, et ils sont d’ailleurs certifiés anti-fraude. Ils permettent de gérer des stocks, de créer des catalogues de produits, d’obtenir des statistiques ou d’aider à la création d’un fichier clients.

TPE et paiements sans contact

Pour accepter les paiements sans contact, le TPE doit disposer de la technologie NFC, ou CCP (Communication en champ proche), qui permet à deux appareils compatibles (TPE et carte sans contact ou smartphone), d’échanger des données sans contact, mais à des distances très courtes. Les TPE récents disposent généralement de cette technologie.

Faut-il acheter ou louer son TPE ?

Tout dépend bien sûr du modèle de TPE concerné et de son utilisation. Pour les commerçants qui en font une utilisation très fréquente, mieux vaut louer, car les technologies de paiement par carte, les normes de sécurité et la règlementation évoluent vite, et les modèles de TPE peuvent rapidement devenir obsolètes.

Législation et conditions d’utilisation

La loi prévoit des normes de sécurité assez strictes, régies par le GIB (Groupement des Cartes Bancaires), qui a créé un « Manuel du paiement électronique » ; celui-ci précise les conditions d’utilisation des TPE, ainsi que les spécifications techniques nécessaires. D’autre part, les distributeurs de TPE et les industriels fabricants doivent disposer d’un agrément délivré par le « GIE Carte Bancaire ».

Découvrez comment GoCardless peut vous aider pour vos paiements ad hoc ou récurrents

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus