Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Fonctionnement de la comptabilité analytique

Rédigé par

Dernière modificationnov. 20213 min lues

Toutes les entreprises, associations et collectivités qui exercent une activité en France sont dans l’obligation de tenir une comptabilité. Cette comptabilité sert également d’outil pour identifier et analyser les flux financiers, les dépenses et les recettes d’une organisation. De façon générale, la comptabilité suit les règles du Plan Comptable Général, une réglementation de normalisation comptable édictée par l'Autorité des normes comptables (ANC).

Mais au-delà de cette comptabilité financière « classique », un autre instrument comptable existe, interne à l’entreprise ou à l’organisation. Il s’agit de la « comptabilité analytique ».

La comptabilité analytique : définition

La comptabilité analytique est un mode de traitement de données provenant de la comptabilité générale ; elle permet d’identifier les éléments qui participent à la formation du résultat de l’entreprise, afin de pouvoir ensuite les valoriser, grâce à la bonne analyse qu’elle offre quant à la construction du résultat de l’entreprise. Le système fonctionne de la manière suivante : la comptabilité analytique identifie les éléments produits par l’entreprise, et elle les valorise en identifiant l’ensemble des coûts qui ont contribué à les produire.

La comptabilité analytique est beaucoup utilisée dans les PME et dans les grandes entreprises. Lorsqu’elle est employée avec talent et précision, elle peut devenir un excellent outil de pilotage d’une entreprise ou autre structure.

La comptabilité analytique permet donc de détailler la rentabilité de chaque activité au sein d'une même entreprise.

Quel est l’intérêt de la comptabilité analytique ?

Ainsi que nous venons de le noter, avec un système de comptabilité analytique, l’entreprise peut disposer d’une meilleure connaissance des dépenses qu’elle engage, mais aussi de renseignements pertinents qui peuvent l’aider à prendre les décisions optimales pour améliorer sa performance.

L’une des qualités principales de la comptabilité analytique, c’est que grâce à elle, l’entreprise est en mesure déterminer la rentabilité d'un produit. En calculant le coût de revient des produits fabriqués, les responsables disposeront ainsi de toutes les informations nécessaires pour piloter leur activité et optimiser la rentabilité de leur entreprise.

On peut en conclure que la comptabilité analytique est principalement une comptabilité de gestion.

Les deux grands avantages de la comptabilité analytique

La comptabilité analytique présente deux qualités qui la rendent indispensable pour de nombreuses entreprises.

En premier lieu, en dépit de sa précision lorsqu’elle est bien utilisée, elle ne dépend pas de règles trop strictes ni rigides, et peut donc s’adapter facilement au type de fonctionnement particulier de toutes les entreprises.

D’autre part, elle est très concrète et n’a rien d’un exercice théorique, et beaucoup de gens de terrain la considèrent comme beaucoup plus accessible et compréhensible que la comptabilité classique.

Grâce à ces deux avantages, la comptabilité analytique est un précieux outil de pilotage, et grâce aux historiques des analyses au fil du temps, son efficacité ne fera que grandir.

Sur quels éléments l’analyse doit-elle se baser ?

Pour mettre en œuvre une comptabilité analytique, il convient de se baser sur la comptabilité générale, et en particulier sur le compte de résultat, avec les comptes de charges (classe 6) et les comptes de produits (classe 7). Il faut alors isoler les postes selon les centres d'intérêts choisis et mettre en place le processus de comptabilité analytique. Nous allons examiner ci-dessous les diverses méthodes possibles.

La méthode des coûts complets

Avec cette méthode, l’entreprise peut expliquer le résultat généré en faisant un rapprochement entre les produits qu’elle vend et leur coût de revient.

Lorsque l’on utilise cette méthode, on découpe l’entreprise en plusieurs centres de travail, entre lesquels on doit répartir les coûts engagés par l’entreprise. On peut ainsi suivre la formation du coût de revient par centre de travail, ce qui donne des informations précises pour fixer le prix de vente d’un nouveau produit.

La méthode des coûts variables

Dans ce cas de figure, on ne prend en compte que les dépenses directement liées à l’activité de l’entreprise : si l’activité baisse, elles diminuent, et si l’activité croît, elles augmentent. Grâce à cette méthode, il est possible de déterminer le seuil de rentabilité de l’entreprise, mais elle ne prend pas en compte tous les coûts supportés par celle-ci.

La méthode des coûts directs (« direct costing »)

Cette méthode a l’avantage de palier au principal inconvénient de la méthode des coûts variables. En effet, on prendra en compte les coûts variables, comme dans la méthode précédente, mais aussi les coûts fixes ou charges de structure, indépendants de l’activité de l’entreprise. On peut ainsi fixer avec plus de précision le seuil de rentabilité.

La méthode des coûts standards

Avec cette méthode, l’entreprise décide à l’avance des coûts qu’elle va supporter, et elle va alors les comparer aux charges réellement engagées. Ensuite, elle analysera les écarts provenant de ces comparaisons. Avec cette méthode, l’entreprise est en mesure de connaître ses marges, de réaliser des prévisions et des budgets, mais il lui sera plus difficile de déterminer le niveau d’activité qu’elle doit adopter.

La méthode ABC

La méthode ABC (Activity Based Cost) est basée sur les coûts par activité, et se base sur la notion de valeur. L’entreprise est découpée par activité, et non par fonction ou par produit : une activité consiste à réaliser un ensemble de tâches pour contribuer à la valeur d’un service ou d’un produit. Lorsque l’on a défini les activités, on répartit les dépenses de l’entreprise entre elles à l’aide d’indicateurs. Grâce à cette méthode, peut répartir efficacement les dépenses entre les activités de l’entreprise.

Découvrez comment GoCardless peut vous aider vos paiements ad hoc ou récurrents

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus