Comment collecter des paiements de clients en Europe

Collecter des paiements de clients dans un autre pays Européen a toujours été compliqué. Ce guide vous présente les 5 options principales pour vos paiements, du prélèvement à la carte en passant par le virement.


Collecter des paiements de clients dans un autre pays Européen a toujours été compliqué. Des habitudes de paiement différentes, des conditions spécifiques à chaque pays et 24 langues différentes : il est tout à fait possible d'être nerveux à l'idée d'étendre votre entreprise en Europe.

Avec l'introduction de la Zone Unique de Paiements en Euros (SEPA), il est devenu bien plus simple de prélever des paiements en Europe. Ce guide vous donnera un aperçu des différentes méthodes de paiement utilisées en Europe. Nous explorerons également les moyens de paiement les plus populaires, pays par pays.

Aperçu des méthodes de paiement en Europe

Les meilleures méthodes de paiement pour votre entreprise dépendent du type de paiement que vous encaissez ainsi que du pays où vous les encaissez.

1. Virements bancaires

Les virements bancaires sont typiquement utilisés en Europe pour collecter des paiements d'entreprise à entreprise. Ils peuvent aussi être utilisés pour collecter des paiements de consommateurs bien que ce soit habituellement réservé aux montants les plus importants.

Le coût d'effectuer des virements bancaires internationaux peut fortement varier pour des devises autres que l'Euro. L'arrivée du systême de virement bancaire SEPA a rendu ces transactions bien plus abordables dans la zone Euro.

Vous pouvez toujours être assujeti à des frais de taux de change si vos client transfèrent des payments en dehors de la zone Euro, par exemple depuis la Grande Bretagne. Pour réduire votre exposition à ces frais, vous pouvez soit ouvrir un compte dans chacune des devises de vos clients, ou utiliser une plateforme de pair à pair comme TransferWise ou Kantox.

Si vous souhaitez recevoir des paiements par virement bancaire de clients en Europe, vous devez fournir votre IBAN (Numéro de compte bancaire international) et un BIC (Code Identifiant Bancaire, également connu comme code SWIFT). Ces informations sont sensibles et doivent être données à des tiers de confiance via des canaux sécurisés. Vous devrez fournir un peu d'efforts pour réconcilier les paiements reçus dans votre comptabilité. Des logiciels comptables tels que Sage ou Sellsy peuvent vous aider à faire correspondre les paiements reçus sur votre compte en banque avec les factures émises à vos clients.

2. Cartes de débit et crédit

Les cartes sont un des moyens les plus simples et pratiques de collecter des paiements de vos clients à travers l'Europe.

L'inconvénient principal de prélever par carte réside dans des frais de transaction élevés : vous devrez typiquement payer une commission de 2-4% sur chaque paiement, plus des frais fixes de 20-30 centimes. Il y a également des frais additionnels qui peuvent s'ajouter dans le cas de transactions internationales, et vous devrez avoir un compte marchand dans chaque pays majeurs où vous exercez votre activité. Si vous collectez des paiements dans la zone SEPA vous pouvez trouver des méthodes de paiement alternatives plus avantageuses.

Les transactions par carte sont également susceptibles d'échouer plus fréquemment (entre 6-15% selon les cas), par exemple quand les clients ne peuvent pas payer à l'international avec leurs cartes, quand les limites de transactions sont atteintes ou quand les cartes expirent (en particulier pour les paiements récurrents).

Si vous souhaitez accepter les cartes sur votre site, vous devez soit intégrer un prestataire de services de payement (PSP) ou un acquéreur. Il y a de très nombreux prestataires, dont Stripe et Mangopay.

3. Monnaie électronique

La monnaie électronique est l'équivalent numérique de l'argent liquide, mais est stocké dans un objet physique ou à distance sur un serveur, par exemple un compte de paiement sur Internet. Des fournisseurs d'ewallet comme Skrill ou PayPal sont un choix populaire pour des entreprises travaillant dans de nombreux pays, car ils sont acceptés dans la plupart des pays du globe.

Bien qu'ils bénéficient d'une mise en place rapide et d'une bonne pénétration en Europe, les méthodes de paiement par monnaie électronique ont 3 inconvénients :

  • Coût : Ils sont généralement assez chers avec des coûts d'environ 1,5-5,5% plus des frais fixes. Par exemple PayPal facture 3,4% plus 20 centimes par transaction. Il y a également des frais internationaux de 0,4-1,5% et des taux de change prélevés par le prestataire.
  • Usage : Ils comptent généralement pour moins de 10% du volume de paiement en Europe
  • Expérience utilisateur : Vos clients devront créer un compte avec le site de monnaie électronique. Cela vous lie au risque réputationel de ce fournisseur.

Si vous souhaitez offrir une méthode de monnaie électronique, nous vous conseillons de la considérer comme un moyen alternatif de paiement sur votre site et d'offrir d'autres méthodes de paiement comme les cartes ou le prélèvement automatique. Les entreprises qui n'acceptent que les paiements par ewallet comme PayPal ont généralement une conversion et expérience client inférieure.

4. Prélèvement automatique

Bien que le prélèvement automatique soit une méthode de paiement utilisée à travers l'Europe, jusqu'à récemment chaque pays possédait son propre système. Il était extrêmement complexe de collecter des paiements internationaux. Avec l'arrivée de SEPA, il est désormais possible de collecter des prélèvements automatiques dans les 18 pays de l'Eurozone.

Les prélèvements bancaires SEPA sont particulièrement adaptés à la facturation et aux abonnements. C'est un choix populaire pour les paiement récurrents car c'est une méthode économique, sécurisée et pratique. Les clients habitant dans l'Union Européenne sont de plus familiers avec ce type de paiements, l'ayant fréquemment utilisé pour leurs factures d'énergie, de téléphone etc.

Le prélèvement SEPA n'est pas forcément adapté si vous vendez des biens ou services de très haute valeur ou sujets à un fort risque, ou si vous avez besoin de recevoir les fonds instantanément. Il faut plusieurs jours pour être sûr que la transaction a bien été prélevée et les clients ont une période de 8 semaines pour demander un remboursement sans questions.

Si vous souhaitez collecter des paiememts par prélèvement bancaire, vous avez le choix entre plusieurs possibilités. Vous pouvez tout d'abord passer par votre banque : il faut compter plusieurs mois et fournir un grand nombre de documents pour obtenir votre Identifiant Créancier SEPA et commencer à prélever des paiements. Vous devrez également déveloper un système de gestion des mandats, d'envoi manuel de fichiers au format XML SEPA vers votre banque et de vérification du statut de vos paiements depuis l'interface de votre banque - et potentiellement embaucher un spécialiste SEPA.

Vous pouvez également passer par un prestataire comme GoCardless, qui vous fournit un Identifiant Créancier et propose une solution entièrement automatisée en marque blanche par API. Apprenez-en plus.

5. Chèques

Nous n'avons pas examiné les chèques en détail car la plupart des pays en Europe sont en train de les faire disparaitre progressivement. Ils sont cependant encore populaires dans certains pays dont la France et l'Italie. Nous conseillons d'éviter ce mode de paiement autant que possible, notamment à l'international car le coût de gestion manuelle des chèques est beaucoup plus élevé que le virement ou le prélèvement bancaire.

Méthodes de paiements populaires par pays

Les méthodes de paiement préférées des consommateurs et entreprises varient fortement à travers l'Europe. Tout site marchand souhaitant collecter des paiements dans plusieurs pays européens doit être attentif aux différences locales afin de décider des méthodes de paiement à offrir. Pour donner un exemple, les paiements par carte sont minoritaires en Allemagne - n'offrir que les cartes vous ferait perdre un grand nombre de clients.

Il est également important de noter que le paysage des paiements en Europe a changé récemment. Les méthodes de paiement les plus économiques comme le virement et le prélèvement bancaire n'étaient accessibles que pays par pays. Depuis l'arrivée de SEPA, il n'y a presque plus de différence entre un paiement domestique et un paiement européen. Ces options sont donc en forte croissance, tout particulièrement si les prestataires couvrent l'ensemble de l'Europe.

Nous passerons en revue les méthodes de paiement les plus populaires en France, Irlande, Italie, Allemagne et aux Pays-Bas.

France

Il y a 5 options majeures pour accepter des paiements de clients en France :

  • Carte bancaire - Les cartes de débit (carte bleues) et de crédit dominent les paiements en France, comptant pour plus de 50% des transactions.

  • Virement bancaire - Le transfert de fonds d'un compte bancaire à l'autre, initié par le client. En 2012 les virements bancaires comptaient pour 17% des paiements.

  • PayPal - Les portemonnaies électroniques comme PayPal représentent la deuxième option de paiement en ligne, avec 10% des paiements en France.

  • Chèque - Les chèques sont encore populaires en France, bien plus que dans tout autre pays Européen et ce tout particulièrement pour le paiement de factures. Selon la BCE (Banque Centrale Européenne), les chèques représentaient 16% des paiements en France en 2012. Ils sont cependant en déclin et en train d'être supplantés par le prélèvement automatique et les cartes.

  • Prélèvement SEPA - depuis l'arrivée de SEPA, les prestataires principaux en France GoCardless et Slimpay observent une forte croissance sur Internet de ce type de paiement.

Si vous souhaitez prélever des paiements instantanés (par exemple pour de l'ecommerce), la carte est idéale. Si vous avez des paiements récurrents par facture ou abonnement, vous pouvez considérer le prélèvement SEPA comme une alternative aux chèques et virements qui est plus économique et réduit les retards de paiement, en France ou à l'étranger.

Irlande

Il y a 3 options majeures pour accepter des paiements de clients en Irlande :

  • Carte de crédit ou de débit - Les cartes sont à l'heure actuelle la méthode de paiement principale en Irlande avec plus de 87% des transactions.

  • PayPal - Bien que moins populaires que les cartes, les portemonnaies électroniques représentent 8,5% des paiements en Irlande, dont la majorité via PayPal qui traite 6,5% des paiements irlandais.

  • Prélèvement SEPA - Comme en Grande Bretagne, le prélèvement a traditionellement été difficile d'accès en Irlande. Depuis l'arrivée de SEPA, les prestataires comme GoCardless observent une forte croissance sur Internet de ce type de paiement.

Bien qu'il soit important de comprendre les habitudes locales et donc d'accepter les paiements par carte, vous devrez aussi considérer quelles méthodes sont les plus intéressantes pour votre entreprise - tout particulièrement avec l'arrivée de SEPA et les nouveaux prestataires qui rendent facile et économique son utilisation.

Pour l'ecommerce ou tout autre entreprise où vous avez besoin de paiements instantanés, la carte est probablement le meilleur instrument de paiement. Si vous avez des paiements récurrents par facture ou abonnement, vous pouvez considérer le prélèvement SEPA comme une alternative aux cartes qui est plus économique et réduit le churn et les échecs de paiement, en Irlande ou à l'étranger.

Italie

Il y a 5 options majeures pour accepter des paiements de clients en Italie :

  • Carte de crédit ou de débit - Les cartes sont la méthode de paiement la plus populaire en Italie : 71% de ménages Italiens possèdent au moins une carte de crédit ou débit, et les consommateurs utilisent régulièrement leur carte pour payer sur Internet

  • PayPal - PayPal est très populaire en Italie, comptant pour plus de 17% des paiements en ligne en 2013.

  • Cash à la livraison / Point de vente - Le client paie pour les achats lors de la livraison ou bien en point de vente. C'est, de manière surprenante, une méthode toujours très populaire en Italie avec plus de 40% des paiements - néanmoins de façon moins populaire pour les paiements en ligne.

  • Carte prépayée - Ces cartes sont un moyen de paiement en forte croissance, comptant pour 15% des paiements. Les échecs de paiement sont néanmoins plus élevés que pour les autres types de carte, car leur date d'expiration est plus rapprochée et le solde moyen bien moins élevé, ce qui en fait une méthode peu adaptée aux paiements récurrents.

  • Prélèvement SEPA - Dans le passé le prélèvement bancaire n'était pas répandu en Italie car difficile d'accès. Depuis l'arrivée de SEPA, les prestataires comme GoCardless qui rendent l'accès simple pour toute taille d'entreprise observent une forte croissance sur Internet de ce type de paiement.

Bien qu'il soit important de comprendre les habitudes locales, vous devrez aussi considérer quelles méthodes sont les plus intéressantes pour votre entreprise. Pour l'ecommerce, les cartes et PayPal sont les choix recommendés car vos clients seront très familiers de ces méthodes. Si vous avez des paiements récurrents par facture ou abonnement, vous pouvez considérer le prélèvement SEPA comme une alternative aux cartes qui est plus économique et réduit le churn et les échecs de paiement, en Italie ou à l'étranger.

Allemagne

Les paiements sont en grande majorité basé sur le compte en banque. Il y a 6 options majeures pour accepter des paiements de clients en Allemagne :

  • ELV (Elektronisches Lastschrift Verfahren) - Le système allemand de prélèvement bancaire est accepté par la plupart, sinon toutes les banques allemandes. Il couvre plus de 25% des paiements allemands, que ce soit sur Internet ou en point de vente, et est également très populaire pour l'ecommerce. Pour les paiements sur Internet, ELV est devenu le prélèvement SEPA.

  • Sofort et Giropay - Ce sont des méthodes de paiement populaire où le client entre ses identifiants bancaires (comme s'ils se connectaient à leur compte en banque en ligne). Sofort ou Giropay déclenchent ensuite un virement bancaire au nom du client.

  • Virement bancaire - Le transfert de fonds d'un compte bancaire à l'autre, initié par le client.

  • Carte et PayPal - Ce sont des types de paiement beaucoup moins populaires en Allemagne avec moins de 20% des transactions sur Internet.

  • Prélèvement SEPA - Depuis l'arrivée de SEPA, les prestataires comme GoCardless qui proposent une plateforme moderne et sécurisée de prélèvement bancaire à travers l'Europe peuvent rivaliser les prestataires historiques.

Une exception en Europe, l'Allemagne (et de manière assez similaire l'Autriche) préfère le prélèvement SEPA et le virement bancaire aux cartes, que ce soit sur Internet ou en point de vente. Il vous faut donc étudier comment ces méthodes de paiement peuvent s'intégrer dans votre modèle économique. Il peut être intéressant de choisir un prestataire qui peut couvrir de nombreux pays en Europe plutôt que de passer par un prestataire local, pour simplifier votre intégration.

Pays-Bas

Il y a 3 options majeures pour accepter des paiements de clients aux Pays-Bas :

  • iDeal - C'est une méthode très similaire à Sofort ou Giropay en Allemagne. iDeal crée des virements bancaires (en temps réel) sur Internet avec autorisation directe via la banque du client. Elle compte pour 60% des paiements sur Internet hollandais et est extrêmement appréciée des consommateurs. Du fait de la popularité d'iDeal, l'utilisation des cartes est bien inférieure au reste de l'Europe - c'est d'ailleurs la même chose pour les portemonnaies électroniques comme PayPal qui en compte que pour 2,3% des paiements.

  • Incasso - Devenu le prélèvement SEPA, Incasso a historiquement compté pour 15% des paiements en ligne. Il a cependent certaines restrictions le rendant difficiles d'accès, à moins d'être une large entreprise.

  • Prélèvement SEPA - Depuis l'arrivée de SEPA, les prestataires comme GoCardless qui proposent une plateforme moderne et sécurisée de prélèvement bancaire à travers l'Europe peuvent rivaliser les prestataires historiques.

Comme en Allemagne, le prélèvement et le virement bancaire instantané sont les méthodes de paiement de choix aux Pays-Bas : considérez accepter iDeal et le prélèvement SEPA pour votre entreprise.

Autres pays de la zone SEPA

Nous continuerons d'ajouter d'autres pays à cette liste dans les mois qui viennent.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur SEPA, vous pouvez lire notre guide SEPA pour les entreprises.

Les derniers conseils de nos experts

Les obstacles de paiement dans l’industrie du SaaS

Élément essentiel de la collecte des recettes pour toutes les entreprises, le traitement des paiements est encore plus primordial pour les entreprises utilisant un modèle basé sur l’abonnement. C’est une métrique clé étroitement liée au développement de l’entreprise.

La comptabilité en ligne de A à Z : téléchargez votre guide gratuit

Plongez-vous dans notre guide « La comptabilité en ligne de A à Z ». Vous y découvrirez différentes solutions disponibles actuellement et comment elles vous aideront à mettre à jour et faire évoluer votre cabinet d’expertise comptable afin qu’il réponde aux exigences de l’ère numérique.

Comment s’installer et réussir au Royaume-Uni? Téléchargez notre guide gratuit

Pivot entre l’Amérique du Nord et le Vieux Continent, la Grande-Bretagne est l’un des pays favorisant le plus la création d’entreprise et constitue un territoire test pour toute start-up française qui souhaite appréhender un développement international digne de ce nom.

Voir tous les conseils


Notre guide SEPA

explications détaillées du prélèvement automatique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus