Comment se lancer et réussir au Royaume-Uni?

Comment se lancer et réussir au Royaume-Uni?

Le Royaume-Uni est bien souvent la porte d’entrée royale vers l’internationalisation et la première étape avant de s’attaquer au marché énorme que représentent les États-Unis. En revanche, de nombreuses questions doivent être posées sur table avant de se lancer. La semaine dernière, nous avons co-organisé un meetup chez TheFamily pour tenter d’y répondre en compagnie d’Algolia, AB Tasty, Wing et Side.

Avant tout lancement, se poser les bonnes questions et faire son “homework"

Voici un extrait des principales questions auxquelles notre panel a recommandé de pouvoir répondre:

  • Est-ce que mon produit/service fonctionne déjà bien en France?
  • Est-ce que je maîtrise les opérations, communication, marketing, équipe, etc. dans mon propre marché?
  • Est-ce que j’ai des clients ou une demande de mes consommateurs ou clients au R.U?

Ensuite vient l’étape cruciale de l’étude de marché: étudier les opportunités, menaces, la concurrence, d’autant plus quand on sait le R.U très souvent en avance sur le marché français, comment positionner son produit/service, faut-il le différencier, est-il suffisamment bon pour répondre à l’exigence de nos amis d’Outre-Manche?

Vous cochez toutes les cases, alors, quelle est la prochaine étape?

Pour certains services vendus en ligne, en mode Saas ou sur “Le Cloud”, il est souvent possible et même recommander de démarrer les opérations depuis la France, avec quelques clients par exemple qui vous utilisent sur sur les 2 marchés. L’idée étant d’en profiter pour en apprendre le plus possible sur le marché anglais, comprendre les attentes et besoin de sa cible et comment s’y lancer si les opportunités sont confirmées.

Contactez un maximum de français pour démarrer votre réseau et vous préparer à votre arrivée. En effet, comme dans n'importe quel marché, le réseau est bien souvent ce qui vous aidera le plus, même si c’est un travail de longue haleine.

Prêt pour le grand saut?

Premier point extrêmement important sur lequel nos panélistes étaient parliculièrement alignés: Traduire son site web et ses supports de com, ce n’est pas du marketing, en faisant cela, vous risquez d’aller droit dans le mur. Alors assurez-vous de localiser et d’adapter vos supports de com, on ne s’adresse pas aux français de la même manière qu’à nos voisins.

Ensuite, il faudra vous préparer: tout va plus vite, la concurrence est beaucoup plus féroce. Donc être sur place, au coeur du marché et des préoccupations de sa cible est prioritaire. Quid RH, qui embaucher? Pour l’équipe francaise, avoir une très bonne connaissance du marché dans lequel on se lance est primordial et avoir de très bonnes bases en Anglais encore plus. Cependant, cela n’est souvent pas suffisant pour comprendre le marché et avancer suffisamment vite. Ainsi, notre panel recommande vivement d’embaucher des locaux qui permettront d’avoir les bonnes connaissances et le réseau qui va bien, et naviguer le marché plus facilement et rapidement.

Téléchargez notre guide gratuit
En savoir plus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus