Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire
Fil d'ArianeRessourcesCroissance

Quelle assurance pour une entreprise ?

Commençons par mettre fin à une idée reçue : s’il est fréquent de lire que les entreprises n’ont pas besoin d’assurance, ce n’est pas exactement vrai. En fait, la nécessité de souscrire une assurance professionnelle dépend de la nature de l’activité de l’entreprise, ou de votre propre activité si vous en êtes en micro-entreprise. Il existe ainsi des assurances spécifiques à certains métiers, comme la garantie décennale pour les métiers du bâtiment.

Quoi qu’il en soit, vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile, si vous n’en avez pas déjà une à titre personnel dans le cadre de la micro-entreprise. L’assurance responsabilité civile professionnelle (ou ARCP) couvre tous les dommages que vous, vos salariés, vos locaux ou vos machines pourraient causer, qu’ils soient corporels, matériels ou immatériels, à des tiers (clients ou fournisseurs). Son montant dépend de l’activité de votre entreprise et des risques encourus mais il est souvent forfaitaire pour les TPE.

Vous devrez également, bien entendu, assurer votre ou vos véhicule(s) professionnel(s). L’assurance d’un véhicule de fonction incombe toujours à son propriétaire, c’est-à-dire à l’entreprise et non au salarié. Mais de nombreuses entreprises tentent d’inclure une clause concernant les accidents pour que la franchise soit à la charge du salarié alors que ce n’est possible qu’en cas de faute lourde.

Quelles assurances pour son entreprise ? Assurer des personnes

Le chef d’entreprise doit d’abord penser à s’assurer lui-même. Les assurances spécifiques aux dirigeants peuvent entre divisées en deux : l’assurance « gérant majoritaire », qui est une forme de protection sociale et l’assurance « homme clef », qui couvre les pertes et les dommages consécutifs à son départ. Les montants des polices d’assurance sont très variables : ils doivent être adaptés à votre activité et, plus encore, à votre chiffre d’affaires.

Il est également possible de souscrire une garantie complémentaire pour protéger le dirigeant en cas d’erreur de gestion ou d’infraction au code du travail.

Pour les entreprises qui comptent des salariés, la loi n’impose aucune obligation car la plupart sont déjà couverts par une assurance individuelle. Les employeurs peuvent cependant choisir de souscrire une assurance pour eux, en guise de complémentaire (invalidité, décès, …).

Vous pouvez également les protéger, en cas de sinistre de vos locaux, par l'assurance responsabilité civile exploitation. Celle-ci peut d’ailleurs également couvrir les clients qui se trouvaient dans vos locaux durant un sinistre.

Quelles assurances pour son entreprise ? Assurer des biens

Assurer les biens de l’entreprise est le meilleur moyen de se protéger en cas de sinistre, aussi bien pour le matériel que les produits stockés et les locaux. Cette assurance n’est pourtant obligatoire que pour les entreprises qui louent leurs locaux mais il serait dommage de s’en priver. Comme pour votre assurance habitation, vous devez déclarer tout sinistre (dans un délai légal compris entre un et cinq jours) et le montant de l’indemnisation dépend ensuite de la valeur des biens assurées. Pensez donc à bien évaluer tout ce qui appartient à l’entreprise. L’indemnisation est ensuite versée sur présentation des factures des réparations ou d’achat de biens de remplacement.

En complément, l’assurance des pertes d'exploitation prendra en charge tous les frais fixes de la société (salaires, remboursements d’emprunt, frais imprévus…)  si un sinistre survenu empêche la société de poursuivre ses activités. Souvent négligée par les PME, elle peut pourtant les sauver de la faillite.

Enfin, sachez que vous pouvez également assurer les marchandises transportées dans vos véhicules professionnels, ou le matériel professionnel qui s’y trouve, ou encore le matériel informatique dont vous disposez. En effet, si votre activité repose sur le traitement de données informatiques (que vous soyez comptable ou voyagiste), mieux vaut vous prévenir d’une panne informatique. Le montant de l’indemnisation dépend de la valeur du matériel et des frais de récupération des données.

Quelles assurances pour son entreprise ? Assurer son activité

Si l’assurance responsabilité civile professionnelle vous protège déjà au cas où vos produits et vos prestations de services auraient causé des dégâts, certaines entreprises doivent souscrire d’autres assurances spécifiques à leur activité. Outre la garantie décennale des professionnels du bâtiment, qui nous citions en introduction, de nombreuses professions réglementées doivent s’assurer. C’est notamment le cas des domaines sanitaire (médecins et infirmiers en premier lieu) et juridique (avocats et notaires) mais aussi de nombreuses professions libérales : experts-comptables, agents immobiliers, agents de voyage, etc. Ces assurances peuvent couvrir aussi bien les risques inhérents à ces métiers que les risques financiers qu’ils peuvent comporter (lorsque des transactions financières sont nécessaires).

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).