Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Qu’est-ce que le plan de trésorerie ?

Le plan de trésorerie n’est pas un document comptable officiel, au même titre que le bilan ou le compte de résultat, mais un document financier prévisionnel. Établi pour un exercice comptable, qui correspond généralement à une année calendaire, il dresse une liste de toutes les entrées et les sorties d’argent prévues, mois par mois, par une entreprise.

Il est souvent établi dans le cadre d’un business plan, en préalable au lancement d’une entreprise, aux côtés des plans de financement, initial et prévisionnel (sur 3 ans), et du compte de résultat prévisionnel (sur 3 ou 5 ans). Mais il est peut également être dressé au cours de la vie de l’entreprise afin d’établir un bilan prévisionnel et de suivre au plus près la trésorerie de l’entreprise.

Comment réaliser un plan de trésorerie ?

Puisqu’il ne s’agit pas d’un document comptable, tous les chefs d’entreprise sont en mesure de le réaliser par eux-mêmes, dans un tableau qui représentera tous les encaissements, les entrées d’argent, et les décaissements, les sorties d’argent. Si l’aide d’un comptable peut se révéler très précieuse, vous pouvez toutefois trouver de nombreux modèles gratuits en ligne : il vous suffira de chercher « plan de trésorerie Excel » dans n’importe quel moteur de recherche.

Il est important d’être aussi exhaustif que possible, afin d’éviter les mauvaises surprises, et de tenir compte des montants TTC si l’entreprise est assujettie à la TVA (afin de pouvoir anticiper les montants à rembourser et d’ajuster les acomptes si nécessaires). Enfin, il faut que chaque entrée ou sortie figure dans la colonne du mois où elle est prévue : par exemple, les factures émises en janvier mais payables à 60 jours devront figurer dans la colonne du mois de mars.

En ce qui concerne les encaissements, les éléments à prendre en compte sont, bien entendu, le chiffre d’affaires prévisionnel (en d’autres termes, les ventes prévues) mais aussi les apports, en capital ou en compte courant, les éventuelles subventions, les produits financiers et les remboursements d’impôts le cas échéant.

Les décaissements comprennent, quant à eux, les achats (fournitures, matériels, etc), les frais généraux (loyers, honoraires, assurances, frais bancaires, …), les salaires et les charges sociales correspondantes, les impôts et les taxes, les prélèvements sur le compte courant (en cas d’apport) ou encore les charges financières.

Si vous avez déjà fait réaliser un bilan comptable, le travail est plutôt simple puisque vous pouvez commencer par reprendre tous les décaissements qui se trouvent sur le compte de résultat détaillé de l’exercice précédent, en les modulant en fonction de leur évolution probable. Vous pouvez ensuite faire de même avec les encaissements en fonction de vos relations avec vos clients et de l’évolution prévue de votre activité.

Si vous commencez votre activité, le plan de trésorerie prévisionnel est plus difficile à réaliser car vous ne disposez d’aucun élément concret sur lequel vous appuyer. Il convient donc de dresser un inventaire de toutes les dépenses prévues, des investissements nécessaires et des remboursements à prévoir. Ne négligez pas les charges fiscales et sociales car elles représentent toujours un montant non négligeable.

Une fois que vous aurez estimé vos dépenses mensuelles, vous saurez combien vous devrez facturer, chaque mois, afin d’y subvenir et d’estimer le revenu que vous pourrez dégager en considérant vos besoins de trésorerie futur.

Pourquoi réaliser un plan de trésorerie ?

Comme nous le disions en introduction, le plan de trésorerie est utile lors de la création d’une entreprise afin de s’assurer que l’activité permette de dégager de la trésorerie pour faire face aux dépenses et, dans les meilleurs des cas, financer son développement ultérieur. Il peut également souligner le besoin d’un financement pour le lancement du projet.

De manière plus générale, le plan de trésorerie prévisionnel est un excellent moyen de mieux gérer sa trésorerie, surtout dans les situations où le solde est négatif. En effet, il est important d’évaluer si cette situation provient d’un décalage de trésorerie, auquel cas il est possible d’essayer d’optimiser les délais de paiements des clients et/ou des fournisseurs, ou si elle met en lumière un besoin de trésorerie qu’il conviendra de combler par un apport en capital, un prêt ou un financement.

Il convient toutefois de faire attention à une situation qui se dégrade sur la durée car la question de la rentabilité de l’activité doit alors se poser.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).