Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire
Fil d'ArianeRessourcesCroissance

Ouvrir un compte en France pour une société étrangère

La réputation ultra-administrative de la France n’est pas usurpée : quelle que soit la formalité que vous souhaitez accomplir, vous devez fournir de nombreux justificatifs et autres documents. Malgré la procédure de simplification administrative lancée par le gouvernement, les entreprises n’échappent pas à la règle, et à plus forte raison les entreprises étrangères. Dans le but de vous aider, cet article vous présente différentes solutions pour ouvrir en compte bancaire en France lorsque l’on est à la tête d’une entreprise étrangère.

Installer une succursale en France

La première solution pour ouvrir un compte bancaire en France, pour une société étrangère, consiste à s’installer en France puisqu’il n’est pas possible d’effectuer une telle démarche à distance. D’un point de vue juridique, la démarche la plus simple consiste à se rapprocher du Tribunal du commerce et à ouvrir une succursale, c’est-à-dire une entreprise créée par la société-mère mais qui en reste dépendante (contrairement à la filiale). Il n’est pas nécessairement qu’elle dispose d’un statut fiscal en France : il peut s’agit d’une simple structure commerciale. Cette démarche permet d’obtenir un Kbis, le document qui identifie toute entreprise française et qui est nécessaire pour ouvrir un compte bancaire professionnel.

Utiliser le réseau de votre banque

Bien que le Kbis soit indispensable, vous pouvez tout de même commencer par vous adresser à votre banque. Dans le pire des cas, cela vous permettra de gagner un peu de temps car, aujourd’hui, la plupart des banques ont tissé des réseaux internationaux, ou ont signé des accords de partenariat. HSBC, par exemple, est implantée dans le monde entier : il sera plus facile d’ouvrir un compte bancaire en France si vous avez déjà un compte chez eux, dans votre pays. Mieux encore, elle vous donne la possibilité d’ouvrir un compte bancaire en ligne même si vous n’êtes pas résident français. Ce n’est pas un hasard si elle a été désignée, pour la 6ème fois d’affilée, comme la banque des expatriés.

En réponse, d’autres banques françaises (Société Générale, Crédit Mutuel, Caisse d’Epargne et BNP Paribas pour n’en citer que quelques-unes) ont développé des services spécifiquement à destination des étrangers, avec un personnel anglophone. Ainsi, BNP Paribas, le Crédit Mutuel, la Caisse d’Epargne et la Société Générale vous permettent d’ouvrir votre compte bancaire avant votre arrivée en France. En échange, les non-résidents doivent uniquement fournir un document d’identité valide, un justificatif de domicile et un justificatif d’activité économique.

Sachez que si vous présentez tous les documents nécessaires mais que votre demande d’ouverture de compte est rejetée, vous pouvez vous adresser à la Banque de France, en ayant recours à la procédure de droit au compte. En pratique, la Banque de France désignera l’établissement qui devra vous ouvrir un compte.

Opter pour une banque en ligne

De plus en plus nombreuses, les banques en ligne ne représentent pas, comme vous auriez pu le penser, une solution de facilité. En effet, elles restent très strictes et il est difficile d’y ouvrir un compte en banque si vous n’êtes pas résident français. La raison en est simple : presque toutes vous demandent de fournir un Relevé d’Identité Bancaire émis par une banque française. Notez cependant que ce n’est pas le cas de Boursorama qui refusent uniquement les clients domiciliés aux Etats-Unis.

Ce n’est cependant pas la seule néo-banque susceptible de vous intéresser, à condition que vous soyez prêt à renoncer à certains services comme la facilité de caisse (ou découvert autorisé) et le chéquier. Parmi ces banques virtuelles qui acceptent les résidents étrangers, citons la banque allemande N26 (dont les frais bancaires sont seulement de 2,90 euros par mois et gratuits pour ces clients qui réalisent neuf opérations par trimestre), la banque britannique Revolut (gratuite jusqu’à 200 euros de retrait par mois), le compte Nickel (proposé par BNP Paribas à 20 euros par mois), C-Zam (réservé aux citoyens des pays membres de l’Union européenne) et Anytime (à 27 euros par an).

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).