Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Qu’est-ce que la liquidité d’une entreprise ?

La liquidité d’une entreprise est une notion financière clé pour une entreprise, et encore davantage pour ses créanciers : elle permet de savoir si, à court terme (généralement 12 mois ou moins) elle est à même de faire face à ses échéances vis-à-vis de ses créanciers, en l’occurrence ses fournisseurs et les banques, voire l’État.

Pour être plus précis, le terme est parfois utilisé au pluriel, les liquidités désignant l'ensemble des sommes immédiatement disponibles, c’est-à-dire d’une part l’argent disponible sur le(s) compte(s) bancaire(s) d’une entreprise, et d’autre part tous ses actifs financiers (comme les titres ou les obligations).

Ces derniers sont parfois qualifiés d’actifs liquides, puisqu’ils peuvent être vendus (ou liquidés donc) en échange d’argent, par opposition aux actifs non liquidés, tous les biens qui ont une valeur mais ne peuvent être cédés immédiatement (fonds de commerce, terrains, bâtiments, véhicules, machines, brevets, etc).

Il est également possible de rencontrer les termes de liquidité bancaire pour désigner les liquidités présentes sur le compte et les actifs liquides. Enfin, ces derniers sont aussi qualités de liquidité de marché, puisqu’il ne représentent des liquidités que s’ils sont vendus sur le marché boursier.

Liquidité et solvabilité : quelle est la différence ?

Il est utile de préciser ce qui distingue ces deux notions qui sont parfois confondues. En fait, elles sont proches, mais souvent entendues dans des perspectives différentes : la solvabilité est plutôt entendue dans la perspective de la liquidation de l’entreprise, avec la mise en vente de tous ses actifs, tandis que la liquidité permet d’assurer la pérennité de l’entreprise.

Pour simplifier, il est possible de dire que la liquidité de l’entreprise est une sorte de solvabilité à court terme. Désignant le fait que les actifs d’une entreprise sont supérieurs à ses dettes, cette dernière lui permet de faire face à tous ses engagements en cas de cessation d’activité.

La liquidité est donc plus proche de la trésorerie au sens où elle doit être régulièrement calculée et évaluée pour éviter les défauts de paiement. Il est d’ailleurs possible qu’une entreprise solvable se retrouve en difficulté si elle ne dispose pas de suffisamment de liquidités pour faire face à ces échéances à court terme (notamment pour le paiement des salaires, des cotisations sociales et des impôts).

Quelles sont les différents ratios de liquidité d’une entreprise ?

Afin de mieux évaluer la liquidité d’une entreprise, plusieurs modes de calculs existent. De manière générale, pour l’interprétation du résultat, le ratio conseillé doit toujours être supérieur à 1, mais inférieur à 2. Pensez à faire régulièrement

  • Le ratio de liquidité générale = actifs cycliques / passifs cycliques

En divisant les actifs par les dettes, il permet d’évaluer la situation de l’entreprise : inférieur à 1, il indique un fonds de roulement négatif (et donc un risque d’insolvabilité). Au contraire, s’il est supérieur à 2, l’entreprise dispose de liquidités trop importantes qu’elle pourrait investir

  • Le ratio de liquidité réduite = (actifs circulants - stocks) /passif exigible à court terme

Similaire au ratio précédent, il ne prend pas en compte les stocks qui ne sont pas toujours faciles à liquider et dont la valeur peut fluctuer. Plus strict, il incite les entreprises à davantage de vigilance.

  • Le ratio de liquidité immédiate = actifs de trésorerie / passif exigible à court terme

Il ne prend en compte que les dettes qui peuvent être exigibles à moins d’un an afin de s’assurer que l’entreprise puisse solder ses dettes courantes.

  • Le ratio de liquidité long terme = montant de financement stable disponible / montant de financement stable nécessaire

Bien qu’il puisse sembler contradictoire à ce que nous expliquions ci-dessus, ce ratio, connu sous le nom de NSFR (« Net Stable Funding Ratio » en anglais), est souvent utilisé par les experts car il permet d’évaluer la capacité d’une entreprise à poursuivre ses activités pendant 1 an en cas de situation difficile (par exemple, pour un établissement bancaire suite à un krach boursier).

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).