Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Le cycle d'exploitation d'une entreprise commerciale : définition

Le terme comptable de cycle d’exploitation désigne toutes les opérations nécessaires à la réalisation des activités économiques, commerciales et productives de l’entreprise. Selon le domaine d’activité de l’entreprise, la durée du cycle d’exploitation peut varier de quelques jours à plusieurs années.

Pour une entreprise commerciale, le cycle d’exploitation commence généralement par l'achat de marchandises ou de fournitures pour aboutir à la vente, en passant par le stockage. Par exemple, un magasin de sport doit acheter des chaussures, des vêtements ou du matériel pour les mettre ensuite en magasin afin de les vendre.

La durée du cycle d’exploitation d’une entreprise commerciale varie en fonction des durées nécessaires à l’approvisionnement et à la vente. De manière générale, ce cycle est toujours plus court que celui d’une entreprise industrielle, où une phase de production (parfois de plusieurs mois) est nécessaire, mais plus long que celui d’une entreprise de prestation de services, où il n’y a pas d’opérations de production à proprement parler.

Pour rappel, les entreprises commerciales ont pour activité principale l’achat et la revente de biens en l’état, c’est-à-dire sans transformation. Comme le rappelle cependant le site officiel des services publics, elles peuvent également vendre des prestations de services commerciaux  (location de matériel, transport, agence immobilière, hôtellerie-restauration, entreprise de spectacles, etc).

Le cycle d'exploitation d'une entreprise commerciale : caractéristiques

La première caractéristique du cycle d'exploitation est de générer des coûts avant d’engendrer des recettes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le cycle d’exploitation est également défini comme la période entre l’achat des biens et leur vente effective aux clients, ou plus exactement l’encaissement des paiements correspondants.

Il est donc important de calculer la durée ainsi que le coût du cycle d’exploitation afin d’essayer de l’optimiser, voire de le réduire au minimum afin de disposer de capital. La plupart du temps, le cycle d'exploitation est financé grâce au crédit bancaire sauf lorsque les entreprises commerciales disposent de fonds importants ou trouvent des investisseurs.

La seconde caractéristique du cycle d’exploitation est qu’il se constitue de transactions, qui donnent lieu à des flux de trésorerie : les flux de trésorerie d’exploitation. En d’autres termes, l’entreprise dépense de l’argent pour acheter des biens et elle en encaisse quand elle les vend.

L’objectif de toute entreprise commerciale qui souhaite pérenniser son activité ou se développer, est de répéter ces transactions, auprès d’autres clients, ou de les renouveler, auprès des mêmes clients en les fidélisant. Bien qu’elles ne soient pas toujours faciles à mesurer, les notions de savoir-faire et de réputation sont essentielles au bon déroulement du cycle d’exploitation.

Le cycle d'exploitation d'une entreprise commerciale : les différentes phases

Dans le détail, le cycle d’exploitation peut être décomposé en trois phrases : la phase d’approvisionnement, la phase de production et la phase de commercialisation. Dans le cas d’une entreprise commerciale, la phase de production est, comme nous le disions en introduction, souvent remplacée par la phase de stockage.

La phase d’approvisionnement est la première des trois puisqu’elle consiste à acquérir les biens, et éventuellement les services, nécessaires à l’activité de l’entreprise commerciale. Elle est suivie de la phase de commercialisation, c’est-à-dire la mise en vente des produits. Celle-ci se traduit par un double échange, à la fois physique et monétaire : le vendeur fournit un bien à un client qui lui remet, en échange, la valeur monétaire correspondante. 

Entre ces deux phases, les entreprises commerciales doivent gérer la phase de stockage puisque la vente est rarement immédiate et que l’approvisionnement permet souvent d’acquérir plus de biens que ceux qui seront vendus. Le stockage peut générer un coût supplémentaire s’il ne peut pas être réalisé en magasin.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).