Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Les frais de démarrage d'une entreprise : avant la création

Si créer une entreprise se révèle aujourd’hui plutôt facile d’un point de vue administratif, devenir entrepreneur n’est pas pour autant une aventure dans laquelle il faut se lancer à la légère. Le futur chef d’entreprise va devoir consacrer beaucoup de temps mais aussi parfois beaucoup d’argent à son projet, et la partie financière n’est pas anodine.

En effet, bien que certains aient tendance à l’oublier, les frais de démarrage d’une entreprise ne se limitent pas aux frais de création et aux futures charges à payer. Pour commencer, il est souvent intéressant de réaliser une étude de marché afin d’évaluer, de manière aussi objective que possible, la validité d’un projet. Si vous pouvez faire cette étude vous-même, elle peut aussi être réalisée par des professionnels, soit en ligne, soit par des cabinets spécialisés. Les prix peuvent attendre plusieurs milliers d’euros mais les étudiants d’écoles de commerce (les Junior Entreprises) représentent une alternative intéressante pour des prix plus raisonnables, entre 100 et 300 euros par jour. Il est judicieux d’accompagner cette étude d’un business plan. Pour une somme pouvant aller jusqu’à 600 euros HT, un comptable peut vous aider sur la partie économique et financière de votre projet.

Avant la création de votre entreprise, vous devrez sans doute vous déplacer pour rencontrer ces prestataires, tout comme vos possibles partenaires, que ce soient des fournisseurs, des clients ou encore des investisseurs. Ce budget déplacement devra s’accompagner de dépenses en communication, aussi bien en ligne (site internet et éventuellement campagne Google Ads) qu’en dehors si vous souhaitez réaliser une plaquette commerciale, des affiches, des flyers… Le budget dépendra de votre activité mais également des fonds dont vous disposez. Sachez toutefois que vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide au démarrage d’entreprise afin de disposer de davantage de fonds.

Enfin, de manière plus pratique, vous allez peut-être devoir déposer vos idées à l’INPI afin de les protéger : comptez entre 180 et 250 euros HT pour le dépôt d’une marque et entre 500 et 700 euros HT pour un brevet. De même, certains métiers exigent l’acquisition d’une licence (par exemple, une licence IV pour la vente de boissons alcoolisées) ou la participation à un stage, comme celui de la Chambre des Métiers pour les artisans (le Stage de Préparation à l’Installation), même si celui-ci n’est plus obligatoire. Prenez donc le temps de vous renseigner afin de ne rien oublier.

Les frais de démarrage d'une entreprise : les frais de création

Les frais de création dépendent principalement du statut que vous choisirez pour votre entreprise. L’immatriculation d’une entreprise individuelle pour une activité libérale est gratuite à l’URSSAF mais elle coûte environ 30 euros pour une activité commerciale auprès de la Chambre du Commerce et d’Industrie et environ 190 euros pour une activité artisanale auprès du Répertoire des Métiers. L’immatriculation des sociétés commerciales auprès du greffe du Tribunal du Commerce est plus onéreuse (autour de 150 euros HT), et elle s’accompagne de frais de publication dans un journal d’annonces légales (autour de 200 euros HT).

Bien entendu, ces frais peuvent être plus élevés si vous avez besoin d’aide pour la création de l’entreprise. Les experts-comptables, mais aussi les notaires ou les avocats, peuvent vous aider à la rédaction des statuts et autres documents officiels, pour des sommes forfaitaires souvent comprises entre 500 et 3000 euros HT. Selon la forme de votre société, vous devrez peut-être ajouter 1000 à 2000 euros HT pour les honoraires du commissaire aux apports, le commissaire aux comptes qui évalue les apports en nature.

Enfin, vous devrez constituer le capital social de la société. Le montant dépend de la forme juridique de la société. Puisqu’aucun capital minimal n’est exigé, il est possible de créer une SARL, une EURL ou une SAS avec un capital de 1 euro mais vous devez vous demander si cela incitera d’éventuels clients ou partenaires à vous faire confiance… Un prêt au démarrage d’une entreprise pourrait vous aider à constituer un capital qui vous rendrait plus crédible. Dans le cas d’une SA, le capital minimal est de 37 000 euros mais il est possible de n’en verser que la moitié à la création de la société, à condition de libérer l’autre moitié au cours des cinq premières années d’existence.

Les frais de démarrage d'une entreprise : au début de l’activité

Vous devez également budgéter ce dont vous avez besoin pour commencer à exercer votre activité : si vous êtes prestataire de services, vous pouvez n’avoir besoin que d’un ordinateur, mais de nombreux professionnels ont besoin de matériel pour travailler. Il faut ainsi évaluer ce que les comptables appellent les immobilisations, c’est-à-dire tous les investissements supérieurs à 500 euros HT que vous allez effectuer pour le compte de l’entreprise.

Les immobilisations peuvent être corporelles (tous les biens physiques tels que le matériel informatique, les véhicules, l’outillage et les machines…), incorporelles (les biens immatériels comme les brevets, les licences, les logiciels ou encore les fonds de commerce et le droit au bail) ou financières (le versement d’une caution, d’un dépôt de garantie, d’un loyer, d’une assurance, etc.).

Il faut ajouter les frais des experts-comptables si vous ne tenez pas votre comptabilité vous-même. Les honoraires dépendent généralement du volume d’activité de l’entreprise, selon le nombre d’opérations comptables à enregistrer ou le nombre d’heures passées. Vous pourrez interroger celui ou celle que vous avez choisi(e) sur les frais d’embauche de salariés ou de prestataires si vous en avez besoin.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).