Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Quelles sont les charges à payer pour un auto-entrepreneur ?

Rédigé par

Dernière modificationjuin 20222 min lues

L’auto-entrepreneur dispose d’un régime souple et simplifié qui ouvre à des droits, mais certaines obligations notamment fiscales. Savoir quelles sont les charges à payer pour un auto entrepreneur est essentiel pour pouvoir remplir ses différentes obligations réglementaires et fixer dans les meilleures conditions un niveau optimal de tarification pour pouvoir prendre en compte les charges à payer.

L’auto entrepreneur aura plusieurs charges à payer dans le cadre de son activité professionnelle. Il faudra effectuer différentes déclarations pour pouvoir être à jour concernant ses différentes obligations. Ces charges peuvent également concerner différents frais à honorer en dehors des obligations fiscales. Découvrez quelles sont les charges à payer pour un micro-entrepreneur dans le cadre de cet article.

Quelles sont les charges à payer pour un auto entrepreneur ? 

Le micro entrepreneur devra payer plusieurs types de charges dans le cadre de son activité professionnelle comme :

  • Charges sociales : cotisations sociales, CFP, TFCC.

  • Charges fiscales : impôt sur le revenu, CFE…

  • Charges diverses : frais bancaires, assurances, frais divers…

Après avoir pris connaissance de ces différentes catégories de frais que l’auto entrepreneur devra payer, il est essentiel de pouvoir détailler ces différentes catégories.

Quelles sont les charges sociales à payer pour un auto entrepreneur ?

On dénombre les charges sociales qui permettent à un auto-entrepreneur de cotiser en cas de maladie, pour sa retraite ou encore pour un congé maternité. Une partie des charges sociales permettent de financer le congé de formation professionnelle (CFP).

Également nommé« cotisations sociales », le mode de calcul est basé sur le chiffre d’affaires et différents taux de cotisations sont appliqués selon la nature de l’activité de l’auto entrepreneur :

  • Ventes et assimilées : 12,8 % du chiffre d’affaires.

  • Prestations de service artisanal et commercial : 22 % du chiffre d’affaires.

  • Profession libérale : 22 % du chiffre d’affaires.

Il est à noter qu’une contribution à la formation professionnelle sera à payer en fonction de la nature de l’activité professionnelle de l’auto entrepreneur. Le taux varie de 0,10 à 0,30 % selon l’activité.

Quelles sont les charges fiscales à payer pour un auto entrepreneur ?

Le paiement des charges sociales s’accompagne d’obligations fiscales pour un micro-entrepreneur. Ainsi, l’auto entrepreneur devra payer l’impôt sur le revenu et la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE).

L’impôt sur le revenu : il y a le prélèvement à la source qui est une méthode de prélèvement de l’impôt par défaut pour les micro entrepreneurs. Il faudra déclarer chaque année le chiffre d’affaires de l’année précédente pour que l’administration fiscale puisse déterminer le montant à payer. Un autre régime que l’on nomme versement libératoire consiste à payer les cotisations sociales l’impôt sur le revenu lors de la déclaration du chiffre d’affaires.

La Cotisation Foncière des Entreprises : il s’agit d’un impôt local qui dépend de la valeur  locative du bien immobilier utilisé par l’auto entrepreneur. Le taux est déterminépar la commune et le CFE concerne les entrepreneurs qui ont une activité à domicile ou chez leurs clients. 

Taxes pour frais de chambres consulaires : ces charges visent à financer les chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) et les chambres de commerce et de l’industrie (CCI). Il s’agit d’un pourcentage du chiffre d’affaires et le micro entrepreneur qui dépend d’une de ces chambres y sont assujettis.

Quelles sont les charges diverses à payer pour un auto entrepreneur ?

À côté des charges fiscales et sociales, l’entrepreneur devra prendre en considération des charges diverses comme :

Frais bancaires : l’ouverture d’un compte bancaire dans le cadre de l’activité du micro entrepreneur est une obligation. Ainsi, l’entrepreneur pourra ouvrir un compte au sein d’une fintech ou un établissement bancaire et il faudra prendre en considération des frais de fonctionnement.

Assurances : l’auto entrepreneur devra également souscrire une assurance dans certains cas. Il est notamment demandé dans plusieurs activités d’avoir une assurance responsabilité civile pour les professionnelles par exemple. Les professionnels du bâtiment devront souscrire une assurance Garantie Décennale.

Il faudra également prendre en considération des charges diverses comme le matériel, les logiciels, le loyer du local… qui ne sont pas déductibles du chiffre d’affaires pour calculer le niveau de charges sociales.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus