Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Le fonctionnement des Charges Salariales

Tout salarié doit verser des contributions à l’Etat en vue de financer la protection sociale. Ainsi, on nomme les charges salariales, également appelées charges salariés, les cotisations et contributions sociales que le salarié doit verser mensuellement.

Ces contributions apparaissent sur la fiche de paie du salarié avec les cotisations patronales. Le salarié pourra ainsi constater l’ensemble des charges salariales ainsi que le montant. Ainsi, tout entrepreneur avec des salariés doit prendre connaissance de ces différentes réglementations. 

En effet, une entreprise qui verse un certain niveau de salaire, doit payer les charges patronales et salariales et pourra bénéficier d’une réduction avec le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi).

Il sera nécessaire de prendre connaissance des différentes charges sociales salariales et de connaître leurs modes de calcul.

Les différents types de charges sociales 

La collecte des cotisations salariales est effectuée par l’employeur, qui est chargé par la suite de les reverser aux différents organismes sociaux. Ces organismes sociaux sont l’URSSAF, Pôle emploi et les caisses de retraites complémentaires. Ainsi, on dénombre plusieurs types de charges salariales, qui apparaîtront sur la fiche de paie de votre salarié : Les cotisations que l’employeur doit verser à l’URSSAF concernent notamment : • Assurance maladie, décès, invalidité, maternité.• Assurance vieillesse (retraite relevant du régime général).Ainsi, l’employeur devra verser la CSG (Contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution au Remboursement de la Dette Sociale).L’employeur devra également verser les cotisations chômage à l’URSAFF, sauf pour certains cas particuliers (travailleurs agricoles, expatriés, intermittents du spectacle …).• Assurance chômage pour les salariés de moins de 65 ans.• APEC : agence pour l’Emploi des Cadres.Enfin, l’employeur devra verser dans le cadre des charges salariales, tous ce qui concerne les cotisations relatives à la retraite complémentaire. Ces cotisations seront versées à des organismes de retraite et de prévoyance :• Cotisation Agirc-Arcco.• CEG : contribution d’équilibre général.• CET : contribution d’équilibre technique (pour certains niveaux de salaires).

Comment calculer les cotisations salariales ? 

Généralement, les charges salariales se situent en moyenne, à hauteur de 22 % du salaire brut, ce qui représente 28 % du salaire net. Ainsi, pour calculer la part des cotisations salariales sur le salaire brut et net, on effectue le calcul suivant :- Prenons un salaire net de 1500 euros, le calcul des charges salariales sera de 1500 X 22/100 = 330 euros de charges salariales pour le salaire net.- Ainsi, le salaire brut se situe à hauteur de 1830 euros, car il prend en considération les 28 % du net. Il est nécessaire de prendre en considération les taux et les assiettes (également appelé base) pour le calcul des charges salariales. L’assiette servira de base de calcul du taux de chaque cotisation. Voici un aperçu des différents taux qui sont appliqués (liste non-exhaustive) :

<table> <tbody> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Cotisation</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Base</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Taux</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Assurance maladie</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">100 % du salaire brut</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">0.75 % *</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">CSG Imposable</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">98,25&nbsp;% du salaire brut</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">2,40&nbsp;%</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">CSG non imposable</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">100&nbsp;% du salaire au-del&agrave;</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">6,80&nbsp;%</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Cotisation Assedic</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Salaire brut plafonn&eacute; &agrave; 12124 &euro;</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">2.4 %</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">CRDS</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">98.25 %&nbsp;du salaire brut</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">0.5%</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Assurance Vieillesse d&eacute;plafonn&eacute;e (retraite du r&eacute;gime g&eacute;n&eacute;ral)</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">salaire total</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">0.40%</span></p> </td> </tr> <tr> <td> <p><span style="font-weight: 400;">Assurance vieillesse plafonn&eacute;e (retraite du r&eacute;gime g&eacute;n&eacute;ral)</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">jusqu'&agrave; 3&nbsp;428&nbsp;&euro; par mois</span></p> </td> <td> <p><span style="font-weight: 400;">6,90&nbsp;%</span></p> </td> </tr> </tbody> </table>

*le taux sera de 2.25% pour un salarié dans le Bas-Rhin, Haut-Rhin ou la Moselle.

Dans le calcul des cotisations salariales, il sera nécessaire de prendre en considération les cotisations de retraite complémentaire comme Agirc-Arrco, la Contribution d'équilibre générale (CEG) et la Contribution d'équilibre technique (CET).

Un logiciel de comptabilité comme celui de l’entreprise Axonaut vous permettra d’avoir un aperçu du coût d’un salarié pour votre entreprise.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus