Skip to content
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

La digitalisation des paiements s’installe dans les entreprises françaises

GoCardless et Sellsy ont publié les résultats de leur enquête annuelle par Yougov France sur les délais de paiement dans les PME françaises. 200 entreprises de secteurs et régions variés ont été sondées afin de connaître les délais de paiement pratiqués par leurs clients, ainsi que leur degré de digitalisation en matière de facturation et de paiement. 

Parmi les principaux enseignements : si 1 PME sur 2 constate une hausse moyenne des délais de paiement, elles sont aussi de plus en plus nombreuses à digitaliser leurs processus pour réduire les risques de retards et d’impayés. 

Télécharger l'infographie

Un fléau pour les PME, un danger pour l’économie

35 jours : c’est le délai de paiement moyen pratiqué par les clients des PME en 2020. Soit une diminution de 2 jours par rapport au baromètre de l’an dernier. Pour autant, près de la moitié des entreprises constate une hausse des délais de paiement au cours des 5 dernières années. Pire, une proportion croissante (42 % vs. 38 % en 2019) déclare avoir déjà été  mise en péril par ces délais. Pas étonnant, au vu des risques qu’ils font peser sur la trésorerie des entreprises et l’économie dans son ensemble : « Les entreprises victimes de retards de paiement de leurs clients peuvent être incitées à reporter les paiements à leurs propres fournisseurs, transférant ainsi leurs difficultés vers d'autres entreprises, entraînant des comportements de paiement retardataires en chaîne », explique l’Agefi dans son étude sur le coût de l’impayé. En France, la situation est d’autant plus critique que les délais de paiement pèsent davantage sur les acteurs situés en amont des filières commerciales (transport, entreposage, services aux entreprises…) et les entreprises de petite taille, les plus nombreuses dans l'économie française.

Le confinement a aggravé les délais de paiement 

En mai 2020, nous avons repris contact avec les entreprises de l’étude afin de connaître l’impact du confinement sur les délais de paiement pratiqués par leurs clients.

Parmi les sociétés ayant poursuivi leur activité durant cette période, la moitié déclare avoir constaté une augmentation des délais de paiement. Entre autres causes identifiées : des clients impactés par la faillite de leurs propres fournisseurs.

Pour s’assurer d’être payées, 41 % des PME ayant subi une hausse des délais de paiement durant cette période prévoient d'adopter le paiement en ligne et 32 % envisagent le prélèvement automatique.

Enfin, 76 % des répondants anticipent une baisse de chiffre d’affaires pour 2020 par rapport à 2019.

La faute à qui ? 

Parmi les principales causes des retards de paiement citées par les PME : la mauvaise foi de certains clients (42 %), leur situation financière difficile (39 %), l’oubli involontaire (31 %) et l’absence de réponse (25 %). Or, ces comportements sont exacerbés lorsque le paiement implique l’intervention manuelle du client lui-même, comme cela semble être le cas dans 49 % des PME interrogées.

En effet, la moitié d’entre elles déclare ne pas proposer de méthode de paiement en ligne ou le prélèvement automatique à leurs clients. Livrées au bon vouloir de ces derniers pour l’encaissement de leurs factures, elles s’exposent à un risque accru de retards de paiement, voire d’impayés, avec des effets dévastateurs sur leur trésorerie. Sans compter le temps perdu à relancer les clients, à gérer les virements, chèques et autres expirations de cartes bancaires.

Automatiser la facturation et les paiements 

S’il n’est pas toujours possible de changer le comportement des clients, des moyens existent pour reprendre durablement le contrôle sur ses encaissements. Comment ? En digitalisant la facturation et le paiement dans l'entreprise. Les PME semblent l'avoir compris. Elles sont désormais 70 % à utiliser un logiciel de facturation (+ 15 % par rapport à 2019) et 50 % à proposer le paiement en ligne ou le prélèvement automatique à leurs clients. Résultat : un processus de paiement accéléré, les factures étant automatiquement envoyées aux clients et prélevées sur leur compte bancaire. La preuve : parmi les entreprises qui proposent le paiement en ligne ou automatique, plus d’une sur 2 constate une réduction des délais de paiement

Aller encore plus loin avec le prélèvement bancaire

Toutes les solutions de paiement digitales ne se valent pas. Lorsque les prélèvements bancaires transitent par un système de suivi des paiements en ligne, c’est toute la chaîne du paiement qui est automatisée : de l’encaissement des factures au rapprochement bancaire, en passant par la relance, le suivi et la balance des paiements. Quant aux clients, il leur suffit de signer un mandat de prélèvement papier ou électronique, après quoi, ils paient sans y penser. Informée en temps réel du statut de chaque paiement, l’entreprise est aussi immédiatement alertée en cas d’échec ou de rejet. 

Payées à temps, à chaque fois, les entreprises préservent leur trésorerie et profitent d’une meilleure prévisibilité du chiffre d’affaires. Elles gagnent aussi un temps précieux sur les tâches administratives chronophages comme la relance clients et la gestion des retards et impayés.

Découvrez les avantages du prélèvement automatique pour votre entreprise.

Télécharger l'infographie du baromètre GoCardless x Sellsy par Yougov

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

S'inscrireNous contacter

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus

Nous contacter

Equipe commerciale

Equipe support

Carrière

Devenir partenaire

Vous avez vu “PRV SEPA” sur votre relevé bancaire ? Cliquez ici.

GoCardless SAS, 23-25 Avenue Mac-Mahon, Paris, 75017, France

GoCardless SAS, filiale de GoCardless Ltd, est un Etablissement de Paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation), Code Interbancaire (CIB) 17118 et habilité à prélever des paiements à travers l’Union Européenne. GoCardless Ltd. (Sutton Yard, 65 Goswell Road, Londres, EC1V 7EN, Royaume-Uni) est un Etablissement de Paiement Agréé, autorisé par l’autorité britannique FCA (Financial Conduct Authority).