en Business

Experts-comptables : améliorez votre trésorerie en automatisant vos paiements

La trésorerie zéro, c'est le rêve illusoire de tout trésorier ou comptable qui gère la trésorerie. Lorsque le solde des comptes en banque n'est ni trop débiteur, ni créditeur, l'entreprise ne perd pas d'argent puisque le surplus est placé et qu'il n'y a pas de découvert. Car le découvert coûte cher, souvent beaucoup plus que n'importe quelle autre source de financement.

Il est donc important de bien gérer sa trésorerie et cette affirmation est vraie dans toutes les entreprises, petites ou grandes, membres ou non de professions libérales comme les experts-comptables.

Mais pour y arriver, il faut souvent agir sur le crédit client et les délais de paiement aux fournisseurs.

Respecter le délai de paiement ou parler de ses difficultés à son expert-comptable

Le délai de paiement est en principe fixé au contrat, dans les conditions générales d'achat ou de vente ou encore dans la lettre de mission. C'est le temps laissé au débiteur pour régler sa dette à compter de la date du fait générateur. Le fait générateur peut être la livraison du bien, l'exécution d'une prestation ou encore la date de facture.

Toutefois, l'entreprise n'est pas tenue d'accorder un délai à son débiteur. En l'absence de délai, le paiement doit en principe intervenir immédiatement. Des sanctions sont prévues en cas de retard de paiement.

Malgré cela, environ un tiers des entreprises soit 32% selon les données collectées par la banque de France, subissent un retard de règlement de leurs clients. Environ une grande entreprise sur deux et un tiers des PME paient en retard.

Parmi les éléments qui peuvent inciter à la transition numérique, les retards de paiement sont donc en bonne place.

« Les délais de paiement sont plafonnés depuis la loi dite LME du 4 août 2008 ou loi de modernisation de l'économie à 45 jours fin de mois. Plus récemment, la loi Sapin 2 a renforcé les sanctions en cas de non respect des délais de paiement. L'amende administrative en cas de non respect des délais légaux est désormais plafonnée à 2 millions d'euros au lieu de 375 000€ auparavant. »

Les premières victimes des retards de paiement sont les PME les plus fragiles, qui acceptent des délais de paiement trop long pour remplir leurs carnets de commandes et les TPE qui n'ont pas la solidité financière nécessaire pour accorder des délais de paiements à leurs clients.

Les dirigeants des TPE doivent parler de ces difficultés avec leur expert-comptable qui peut leur proposer des solutions simples et peu coûteuses.

Une bonne automatisation des prélèvements et des relances évite bien des déconvenues.

Mieux gérer sa trésorerie en tenant compte de l'incidence des moyens de paiement

Pour bien gérer sa trésorerie, il faut souvent tenir compte de l'incidence des moyens de paiement sur les délais. Il faut aussi avoir l'initiative du transfert des fonds.

L'exemple type en matière de prévision de trésorerie est le paiement par chèque. Difficile de prévoir sa date d'envoi et de réception. Il y a d'abord la volonté du débiteur de payer sa dette et des délais postaux plus ou moins longs. Il y a ensuite le délai de traitement du chèque par le créancier (comptabilité et remise en banque) et les délais bancaires.

Rappelons ici qu'un chèque peut être rejeté dans un délai de dix jours et ne peut être représenté qu'une seconde fois. Il faut donc attendre la fin de ce délai de dix jours pour être certain que la trésorerie est définitivement acquise.

Dans le cadre des virements, l'initiative est intégralement laissée au débiteur même si les délais sont beaucoup plus courts. Lorsqu'un ordre de virement est donné, il ne faut pas attendre plus de 24 ou 48 heures pour en être informé. Là encore, le créancier n'a aucun moyen de savoir à quelle date ce virement sera effectué.

Le moyen de paiement qui facilite la gestion de la trésorerie d'un créancier reste le prélèvement. Le créancier est à l'initiative du transfert des fonds et le débiteur ne s'occupe de rien puisqu'il a donné son accord au préalable.

Gocardless propose une solution qui facilite le prélèvement automatique de manière dématérialisée pour les TPE aussi bien que les grands groupes. Elle permet de faciliter la gestion des paiements récurrents tels factures ou abonnements, que ce soit avec des montants fixes ou différents. Paramétrer un prélèvement à l'échéance est un bon moyen de se faire payer dans les délais convenus. La solution en ligne s'adresse aussi bien aux experts-comptables qu’à leurs clients et permet non seulement de diminuer le crédit client de quelques jours mais également de diminuer le travail administratif puisque tout est automatisé :

  • Relances rapides des paiements échoués
  • Gestion des comptes et des paiements en ligne
  • Réconciliation des paiements automatique
  • Mise en route rapide en ligne en quelques minutes

Nous vous proposons 26 raisons d'aller vers la transition numérique dans notre livre blanc : La comptabilité en ligne de A à Z, en téléchargement gratuit.

Téléchargez notre guide gratuit
Télécharger
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposez des contenus perosnnalisés. Apprenez-en plus