Skip to content
Ouvrir la barre latérale de navigation sur le site
Go to GoCardless homepage
Tarifs
ConnexionS'inscrire

Comment calculer une plus-value?

Rédigé par

Dernière modificationjuin 20214 min lues

Chaque entrepreneur doit maîtriser plusieurs termes ayant attrait à la finance et la comptabilité. La notion de plus-value fait partie du jargon à maîtriser. En effet, l’entreprise dispose d’un certain nombre de biens au sein de ses locaux. Ces biens ne sont pas destinés à être revendus et pourront réaliser une plus-value ou une moins-value. On définit ainsi la plus-value comme étant un gain et la moins-value comme une perte pour la société.L’entreprise possède des biens qui sont utilisés en interne. Ces biens n’ont pas pour vocation d’être revendus comme il a été énoncé précédemment, car ils permettent d’accroître l’activité de l’entreprise à long terme. On nomme ainsi ces biens ‘’immobilisations.’’Toutefois, plusieurs questions méritent d’être posées afin de comprendre le concept de plus-value : de quoi s’agit t-il ? Comment effectuer le calcul d’une plus-value?

Définition de la plus-value 

On définit la plus-value comme étant un gain qui est réalisé lorsqu’une entreprise réalise la vente d’une partie d’un actif immobilisé de l’entreprise. On définit une perte comme étant une moins-value, et elle se produit lorsque le prix de cession de l’actif est inférieur à la valeur de l’immobilisation.

On peut également définir la plus-value comme étant une différence positive qui est obtenue lors de la vente d’un bien. D’un point de vue comptable, on identifie le profit comme étant une opération exceptionnelle. En effet, étant donné que l’entreprise n’est pas destinée à vendre ses actifs régulièrement, on estime que cette plus-value à un caractère exceptionnel. 

Comment calculer la plus-value ?  

Il est essentiel de prendre en considération plusieurs variables, afin d’effectuer le calcul. Tout d’abord, on prend en considération le prix de cession et la valeur vénale de l’immobilisation.Le prix de cession correspond au prix qui a été convenu par l’acheteur et le vendeur. Ainsi, la valeur est mise en exergue dans l’acte de cession qui correspond au transfert de propriété.

La valeur vénale correspond à la valeur réelle de l’immobilisation, c’est-à-dire au prix qu’il aurait dû être cédé conformément aux prix du marché.Ainsi, on effectue le calcul suivant dans le but d’obtenir la plus-value d’une immobilisation :Prix de cession – valeur Vénale = Plus-value ou Moins-valueSi le prix de cession est supérieur à la valeur vénale, on obtiendra un résultat positif, ce qui veut dire que l’entreprise aura réalisé une plus-value. Dans le cas contraire, on obtiendra un résultat négatif, ce qui signifie que la société aura réalisé une moins-value.On peut également calculer la plus-value de la manière suivante :Prix de cession de l’immobilisation – Valeur Nette Comptable de l’immobilisation.Dans le cas où le prix de cession est supérieur à la Valeur Nette Comptable, la société aura réalisé une plus-value et dans le cas contraire, une moins-value.On obtient la valeur nette comptable de la manière suivante :Prix d’achat de l’immobilisation – cumuls des amortissements de l’immobilisation

Les différents types de plus-values

On distingue deux types de plus-values :

  • Plus-values à court terme

  • Plus-values à long terme

On définit la plus-value à court terme par rapport à la vente d’une immobilisation que l’entreprise détient depuis moins de deux ans. Les immobilisations détenues depuis plus de deux ans sont considérées comme étant des plus-values à long terme.On peut notamment citer celles à long terme comme les cessions d’immobilisation non amortissable, que l’entreprise détient depuis plus de deux ans. Également pour les plus-values à long terme, on peut considérer les cessions d’immobilisations que l’entreprise détient depuis plus de 2 ans, dont la part de la plus-value est supérieure au cumul des amortissements.Il est possible d’effectuer le calcul de la plus-value, en utilisant un logiciel de comptabilité comme celui de l’entreprise SageChaque entrepreneur doit maîtriser plusieurs termes ayant attrait à la finance et la comptabilité. La notion de plus-value fait partie du jargon à maîtriser. En effet, l’entreprise dispose d’un certain nombre de biens au sein de ses locaux. Ces biens ne sont pas destinés à être revendus et pourront réaliser une plus-value ou une moins-value. On définit ainsi la plus-value comme étant un gain et la moins-value comme une perte pour la société.L’entreprise possède des biens qui sont utilisés en interne. Ces biens n’ont pas pour vocation d’être revendus comme il a été énoncé précédemment, car ils permettent d’accroître l’activité de l’entreprise à long terme. On nomme ainsi ces biens ‘’immobilisations.’’Toutefois, plusieurs questions méritent d’être posées afin de comprendre le concept de plus-value : de quoi s’agit t-il ? Comment effectuer le calcul d’une plus-value?

Définition de la plus-value 

On définit la plus-value comme étant un gain qui est réalisé lorsqu’une entreprise réalise la vente d’une partie d’un actif immobilisé de l’entreprise. On définit une perte comme étant une moins-value, et elle se produit lorsque le prix de cession de l’actif est inférieur à la valeur de l’immobilisation. 

On peut également définir la plus-value comme étant une différence positive qui est obtenue lors de la vente d’un bien. D’un point de vue comptable, on identifie le profit comme étant une opération exceptionnelle. En effet, étant donné que l’entreprise n’est pas destinée à vendre ses actifs régulièrement, on estime que cette plus-value à un caractère exceptionnel. 

Comment calculer la plus-value ?  

Il est essentiel de prendre en considération plusieurs variables, afin d’effectuer le calcul. Tout d’abord, on prend en considération le prix de cession et la valeur vénale de l’immobilisation.Le prix de cession correspond au prix qui a été convenu par l’acheteur et le vendeur. Ainsi, la valeur est mise en exergue dans l’acte de cession qui correspond au transfert de propriété.

La valeur vénale correspond à la valeur réelle de l’immobilisation, c’est-à-dire au prix qu’il aurait dû être cédé conformément aux prix du marché.Ainsi, on effectue le calcul suivant dans le but d’obtenir la plus-value d’une immobilisation :Prix de cession – valeur Vénale = Plus-value ou Moins-valueSi le prix de cession est supérieur à la valeur vénale, on obtiendra un résultat positif, ce qui veut dire que l’entreprise aura réalisé une plus-value. Dans le cas contraire, on obtiendra un résultat négatif, ce qui signifie que la société aura réalisé une moins-value.On peut également calculer la plus-value de la manière suivante :Prix de cession de l’immobilisation – Valeur Nette Comptable de l’immobilisation.Dans le cas où le prix de cession est supérieur à la Valeur Nette Comptable, la société aura réalisé une plus-value et dans le cas contraire, une moins-value.On obtient la valeur nette comptable de la manière suivante :Prix d’achat de l’immobilisation – cumuls des amortissements de l’immobilisation

Les différents types de plus-values

On distingue deux types de plus-values :

  • Plus-values à court terme

  • Plus-values à long terme

On définit la plus-value à court terme par rapport à la vente d’une immobilisation que l’entreprise détient depuis moins de deux ans. Les immobilisations détenues depuis plus de deux ans sont considérées comme étant des plus-values à long terme.On peut notamment citer celles à long terme comme les cessions d’immobilisation non amortissable, que l’entreprise détient depuis plus de deux ans. Également pour les plus-values à long terme, on peut considérer les cessions d’immobilisations que l’entreprise détient depuis plus de 2 ans, dont la part de la plus-value est supérieure au cumul des amortissements.Il est possible d’effectuer le calcul de la plus-value, en utilisant un logiciel de comptabilité comme celui de l’entreprise Sage.

GoCardless simplifie la collecte de paiements récurrents

Gagnez du temps en automatisant vos paiements récurrents en toute sérénité.

S'inscrireEn savoir plus
Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless
Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

Automatisez la collecte de vos paiements avec GoCardless

En savoir plus